GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    France

    Procès des salariés d'Air France: qui a arraché la chemise ?

    media Le 5 octobre 2015, le directeur des ressources humaines Xavier Broseta s'est enfui torse nu du Comité d'entreprise d'Air France à Roissy, après s'être fait arracher sa chemise par des manifestants. REUTERS/Jacky Naegelen

    Quinze salariés d'Air France sont jugés à partir de ce mardi 27 septembre pour des violences sur un dirigeant de la compagnie aérienne en octobre dernier. Les débats doivent s’étaler sur deux jours pour déterminer la responsabilité des salariés. Le 5 octobre 2015 au siège du groupe, ils avaient violemment pris à partie deux directeurs à la sortie d’une réunion où ces derniers présentaient un plan de restructuration. Cinq salariés sont poursuivis pour violence, dix pour dégradation. A l’ouverture des débats, la salle d’audience était archi-comble.
     

    Au Tribunal de Bobigny, Franck Alexandre

    Les salariés d’Air France sont venus nombreux pour soutenir leurs collègues. Et la salle gronde. Elle réagit au gré des déclarations des uns et des autres. C’est un brouhaha permanent, le président a parfois bien du mal à ramener le calme. Ce matin, les quinze prévenus ont donc défilé à la barre à tour de rôle pour évoquer ce 5 octobre 2015, le jour du comité central d’entreprise, jour où la direction était venue annoncer la suppression de plusieurs milliers d’emplois.

    A l’appel de l’intersyndicale, 3 000 grévistes avaient convergé vers le parvis du siège d’Air France barré par une grille. Le modeste verrou n’avait pas résisté bien longtemps. Des manifestants, des hôtesses, des pilotes, des pistards avaient ensuite envahi la salle de réunion dans laquelle se trouvaient deux directeurs, le directeur des ressources humaines Xavier Broseta et Pierre Plissonnier, directeur des activités long-courrier. Tous deux avaient été pris à partie. Bilan : deux chemises arrachées pour quinze prévenus.

    Reste aujourd’hui à déterminer le véritable rôle de chacun. L’accusation ne repose que sur des enregistrements vidéo et le problème, a souligné ce matin le président du tribunal, c’est qu’avec des images personne ne sera jamais d’accord sur ce que l’on voit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.