Cédric Makiadi : « On est frustrés » - Afrique foot - RFI

 

  1. 17:10 TU Sessions d'information
  2. 17:30 TU Journal
  3. 17:33 TU Sessions d'information
  4. 17:40 TU Orient hebdo
  5. 18:00 TU Journal
  6. 18:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  7. 18:30 TU Journal
  8. 18:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  9. 19:00 TU Journal
  10. 19:10 TU Musiques du monde
  11. 19:30 TU Journal
  12. 19:33 TU Musiques du monde
  13. 20:00 TU Journal
  14. 20:10 TU Musiques du monde
  15. 20:30 TU Journal
  16. 20:33 TU Musiques du monde
  17. 21:00 TU Journal
  18. 21:10 TU Si loin si proche
  19. 21:30 TU Journal
  20. 21:33 TU Si loin si proche
  21. 22:00 TU Journal
  22. 22:10 TU Archives d'Afrique
  23. 22:30 TU Journal
  24. 22:40 TU Archives d'Afrique
  25. 23:00 TU Journal
  1. 17:00 TU Journal
  2. 17:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  3. 17:30 TU Journal
  4. 17:33 TU Sessions d'information
  5. 17:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  6. 18:00 TU Journal
  7. 18:10 TU Archives d'Afrique
  8. 18:30 TU Journal
  9. 18:40 TU Archives d'Afrique
  10. 19:00 TU Journal
  11. 19:10 TU LA DANSE DES MOTS 1
  12. 19:30 TU Journal
  13. 19:40 TU LA DANSE DES MOTS 2
  14. 20:00 TU Journal
  15. 20:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  16. 20:30 TU Journal
  17. 20:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  18. 21:00 TU Journal
  19. 21:10 TU Orient hebdo
  20. 21:30 TU Journal
  21. 21:33 TU EPOPEE DES MUSIQUES NOIRES 2
  22. 22:00 TU Journal
  23. 22:10 TU Archives d'Afrique
  24. 22:30 TU Journal
  25. 22:40 TU Archives d'Afrique

Dernières infos

fermer

Afrique foot

CAN 2013 Football Mali RDC Sports

Cédric Makiadi : « On est frustrés »

media

La frustration était forte dans le camp congolais après le match nul 1-1 de la RDC face au Mali, synonyme d’élimination de la CAN 2013. Le milieu de terrain Cédric Makiadi regrettait également les points perdus face au Niger, lors du précédent match des Léopards. Côté malien, le sélectionneur Patrice Carteron et le défenseur Fousseni Diawara étaient heureux de la qualification et satisfaits des progrès dans le jeu de l’équipe malienne.

Patrice Carteron, sélectionneur du Mali :
« On a existé au milieu de terrain aujourd’hui. Ça avait été moins le cas précédemment. J’ai aimé ce que j’ai vu. Ce schéma-là m’a donné plus de satisfaction […] Se qualifier pour les quarts de finale, c’est extraordinaire. J’ai senti tellement de joie dans le vestiaire. Et les nouvelles sont plutôt bonnes en provenance du Mali. On avait tellement envie de qualifier le Mali… […] La pression est forcément sur l’Afrique du Sud qui a l’obligation de se qualifier et d’aller au bout dans cette compétition. Je ne peux pas encore dire ‘mission accomplie’ parce qu’on va faire un grand match samedi (face aux Bafana Bafana). On jouera sans pression, avec l’envie de réussir un coup. »

Fousseni Diawara, défenseur du Mali :
« Ça s’est joué au mental. On a fait une très mauvaise entame de match. Le Congo a marqué très vite. Il y avait alors deux possibilités : soit on se laissait abattre et on perdait ce match, soit on avait la force mentale de revenir. On a joué contre une très très bonne équipe du Congo, qui n’a pas démérité. Mais je pense qu’on aurait pu gagner avec un peu plus de réussite, vu les nombreuses occasions qu’on a eu en seconde période. […] Par rapport aux deux premiers matches, on était déçus de la manière. On n’avait pas réussi à convaincre dans le jeu. Ce soir, on s’est trouvés un peu plus. On a décidé de jouer un peu plus au ballon, de prendre le jeu un petit peu plus à notre compte. On l’a bien fait par séquences. »

Trésor Lualua, attaquant de la RDC :
« On a essayé d’attaquer mais ils étaient plus forts physiquement que nous. Juste après avoir marqué, on a peut-être cru que ça allait être un peu plus facile. Mais ils ont bien joué. Collectivement, ils ont été bons. […] On a joué trois matches et on n’a pas perdu une seule fois. On est désolés et tristes. »

Cédric Makiadi, milieu de terrain de la RDC :
« Il nous a manqués un deuxième but ! Pourtant, on a bien démarré ce match. On a marqué très vite sur penalty. On a bien joué également en deuxième période mais on n’a pas vraiment eu l’occasion de mettre ce deuxième but. […] Les Maliens étaient trop difficiles à prendre en première période. Ils ont défendu très bas après l’égalisation. A 1-1, ils étaient déjà à l’abri. C’était à nous de faire de jeu et eux se sont contentés de défendre. […] On est frustrés. On était là pour atteindre les quarts de finale. On a démontré qu’on était une bonne équipe, avec un match nul face au Ghana. […] On aurait dû gagner contre le Niger. Si on avait battu le Niger, on serait en quarts. »

Propos recueillis par notre envoyé spécial à Durban

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.