Le Nigeria se fait peur mais sera en quart de finale - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Sessions d'information

 

  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU La bande passante
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU La bande passante
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU Couleurs tropicales
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU Couleurs tropicales
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Accents d'Europe
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Danse des mots
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal
  17. 23:10 TU Autour de la question
  18. 23:30 TU Journal
  19. 23:33 TU Autour de la question
  20. 18:30 TU Sessions d'information
  21. 19:00 TU Journal
  22. 19:10 TU La bande passante
  23. 19:30 TU Journal
  24. 19:40 TU La bande passante
  25. 20:00 TU Journal
  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU Décryptage
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU Débat du jour
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU Couleurs tropicales
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU Couleurs tropicales
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Radio foot internationale
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Radio foot internationale
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal
  17. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  18. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique foot

CAN 2013 Ethiopie Football Nigeria

Le Nigeria se fait peur mais sera en quart de finale

media

Le Nigeria a finalement obtenu sa qualification pour les quarts de finale en battant l'Ethiopie à Rustenburg ce mardi 29 janvier (2-0). Il aura fallu attendre deux penaltys accordés aux Nigérians pour voir les coéquipiers de Moses retrouver le sourire. Dans une partie plus que moyenne, les Super Eagles ont trouvé leur salut grâce à deux erreurs défensives des Walya.

De notre envoyé spécial à Rustenburg,

Après deux matches nuls, le Nigeria se trouvait dans une position très délicate avant d’aborder sa dernière rencontre de phase de poules contre l’Ethiopie. Un nouveau match nul et les Super Eagles risquaient de rentrer à la maison. Pour éviter ce scénario catastrophe, le sélectionneur Stephen Keshi avait décidé de placer trois attaquants. Les deux joueurs de Chelsea John Obi Mikel et Victor Moses étaient accompagnés d’Uche, qui évolue à Villarreal.

Des Nigérians peu réalistes et des Ethiopiens accrocheurs

Face à une équipe composée de grands joueurs et favoris de cette CAN, les Ethiopiens n’ont affiché aucun complexe en première période. Surprenant pour une équipe qui fait son retour après 31 années d’absence, et au classement mondial plus que moyen (110e).

De quoi faire douter des Nigérians qui ont eu du mal à évoluer ce soir. Une seule occasion franche aurait permis aux Super Eagles d’ouvrir le score dans les 45 premières minutes. Sur corner, Moses trouve Echiejile qui place un coup de tête puissant. Mais l’ancien rennais ne peut tromper le gardien qui bloque le ballon en deux temps (32e).

Après avoir tenu en échec la Zambie, l’Ethiopie a tenté de jouer sur le même registre. De retour sur le terrain, l’Ethiopie, qui semble avoir pris confiance, continue de jouer les trouble-fête. Les Walya obtiennent même un coup franc qui pourrait faire basculer la partie (56e). Il est donc temps pour les Nigérians de se réveiller alors qu’ils n’ont rien montré d’extraordinaire depuis le début de la rencontre. A la 66e minute, Moses tire un corner et trouve le défenseur Ambrose dans la surface, qui place un coup de tête puissant. Le ballon est sauvé sur la ligne par un défenseur éthiopien.

Mais l'enjeu semble paralyser de plus en plus le jeu des Super Eagles. Emenike, très décevant, cède sa place à Brown Ideye. Finalement, les Nigérians seront sauvés par deux penaltys que Moses se charge de transformer (79e et 90e, 2-0). Ces erreurs éthiopiennes sauvent donc des Super Eagles qui ce soir étaient d’évidence en manque d’inspiration. Il leur faudra sûrement montrer autre chose contre la Côte d'Ivoire pour espérer atteindre le dernier carré.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.