Samba Sow : "Cette équipe du Mali est constante" - Afrique foot - RFI

 

  1. 02:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  2. 03:00 TU Journal
  3. 03:10 TU Sessions d'information
  4. 03:30 TU Sessions d'information
  5. 04:00 TU Journal
  6. 04:15 TU Sessions d'information
  7. 04:30 TU Journal
  8. 04:33 TU Sessions d'information
  9. 04:40 TU LA DANSE DES MOTS 2
  10. 05:00 TU Journal
  11. 05:15 TU Sessions d'information
  12. 05:30 TU Journal
  13. 05:33 TU Sessions d'information
  14. 05:40 TU Grand reportage
  15. 06:00 TU Journal
  16. 06:15 TU Sessions d'information
  17. 06:30 TU Journal
  18. 06:40 TU Sessions d'information
  19. 07:00 TU Journal
  20. 07:15 TU Sessions d'information
  21. 07:30 TU Journal
  22. 07:43 TU Sessions d'information
  23. 08:00 TU Journal
  24. 08:10 TU Religions du monde
  25. 08:30 TU Journal
  1. 02:33 TU Si loin si proche
  2. 03:00 TU Journal
  3. 03:10 TU Sessions d'information
  4. 03:30 TU Sessions d'information
  5. 04:00 TU Journal
  6. 04:15 TU Sessions d'information
  7. 04:30 TU Sessions d'information
  8. 05:00 TU Journal
  9. 05:15 TU Sessions d'information
  10. 05:30 TU Sessions d'information
  11. 06:00 TU Journal
  12. 06:15 TU Sessions d'information
  13. 06:30 TU Journal
  14. 06:43 TU Sessions d'information
  15. 07:00 TU Journal
  16. 07:15 TU Sessions d'information
  17. 07:30 TU Sessions d'information
  18. 08:00 TU Journal
  19. 08:10 TU Le débat africain
  20. 08:30 TU Journal
  21. 08:40 TU Le débat africain
  22. 09:00 TU Journal
  23. 09:10 TU Religions du monde
  24. 09:30 TU Journal
  25. 09:33 TU Religions du monde
fermer

Afrique foot

Afrique du Sud CAN 2013 Football Mali Sports

Samba Sow : "Cette équipe du Mali est constante"

media

Comme en 2012, le Mali a éliminé le pays hôte de la Coupe d’Afrique des nations en quarts de finale du tournoi. Pour Samba Sow, c’est la preuve que la sélection malienne est constante dans ses résultats et qu’elle est même plus forte que l’année dernière. Pour le Sud-Africain Siphiwe Tshabalala, l’heure était en revanche à la déception alors que les Bafana Bafana quittent la CAN 2013.

Samba Sow, milieu de terrain malien :
« On participe à notre deuxième demi-finale de suite. Ça prouve que cette équipe est constante et qu'elle a de la gueule. […] A la mi-temps, le coach nous a dit de ne pas baisser la tête. Il nous a remonté le moral, il ne nous a pas engueulés. […]
Ça s’est joué au mental. On n’a pas lâché physiquement. Cette équipe d’Afrique du Sud avait du mal à finir ce match alors que nous, on a fini très fort. Après, il faut dire merci à Soumaïla (Diakité) qui a fait des miracles aujourd’hui. […] On avait moins de pression cette année que lors de la dernière CAN parce qu’on avait déjà vécu la même situation. Du coup, on a bien pris ce match, même si on l’a un peu mal débuté. […] On est plus forts (que l’année dernière, Ndlr). Même dans notre joie, on est plus mesurés, alors que l’année dernière ça avait été la folie. Maintenant, on a davantage  d’expérience. […] On ne choisit pas nos futurs adversaires. Notre ambition est d’aller au bout. Peu importe contre qui on joue, que ce soit la Côte d’Ivoire ou le Nigeria. »

Mahamadou Samassa, attaquant malien :
« Ça a été extrêmement difficile. On est allés au bout de nous-mêmes. Ils nous ont posés pas mal de problèmes avec le soutien de leur public. L’année dernière, on a vécu le même scénario avec une qualification face au pays organisateur. […] On savait que les Sud-Africains avaient des petits gabarits très vifs mais qu’on avait une force physique plus importante que la leur. Je pense qu’on a fait une meilleure deuxième période et c’est ce qui nous a permis de revenir au score. Et lors de la séance de tirs au but, notre gardien a fait des arrêts formidables. […] On s’est entraînés à tirer les penalties. Il en avait arrêté plein. Il (Soumaïla Diakité) n’avait pas joué depuis le début de la compétition mais il est resté concentré ce soir. »

Siphiwe Tshabalala, attaquant sud-africain :
« Je suis très déçu et je pense que nous le sommes tous. Je pense que nous aurions dû gagner le match. Mais ils ont beaucoup d’expérience et de puissance. […] Je pense que nous sommes responsables de ce résultat. Nous avons douté. Nous n’avons pas eu de réussite. Nous avons eu la malchance d’encaisser ce but. […] Malheureusement, notre aventure s’arrête là. Nous avons fait de notre mieux. Notre objectif, c’était de bien faire, de rendre la nation fière, d’unir le pays par le sport. »

Tous propos recueillis par notre envoyé spécial à Durban

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.