Le Nigeria incontestable finaliste aux dépens du Mali - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Journal

 

  1. 19:30 TU Journal
  2. 19:40 TU La bande passante
  3. 20:00 TU Journal
  4. 20:10 TU Couleurs tropicales
  5. 20:30 TU Journal
  6. 20:33 TU Couleurs tropicales
  7. 21:00 TU Journal
  8. 21:10 TU Accents d'Europe
  9. 21:30 TU Journal
  10. 21:33 TU Danse des mots
  11. 22:00 TU Sessions d'information
  12. 22:30 TU Sessions d'information
  13. 23:00 TU Journal
  14. 23:10 TU Autour de la question
  15. 23:30 TU Journal
  16. 23:33 TU Autour de la question
  17. 19:30 TU Journal
  18. 19:40 TU La bande passante
  19. 20:00 TU Journal
  20. 20:10 TU Couleurs tropicales
  21. 20:30 TU Journal
  22. 20:33 TU Couleurs tropicales
  23. 21:00 TU Journal
  24. 21:10 TU Accents d'Europe
  25. 21:30 TU Journal
  1. 19:40 TU Débat du jour
  2. 20:00 TU Journal
  3. 20:10 TU Couleurs tropicales
  4. 20:30 TU Journal
  5. 20:33 TU Couleurs tropicales
  6. 21:00 TU Journal
  7. 21:10 TU Radio foot internationale
  8. 21:30 TU Journal
  9. 21:33 TU Radio foot internationale
  10. 22:00 TU Sessions d'information
  11. 22:30 TU Sessions d'information
  12. 23:00 TU Journal
  13. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  14. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique foot

CAN 2013 Football Mali Nigeria Sports

Le Nigeria incontestable finaliste aux dépens du Mali

media

L’équipe du Nigeria s’est brillamment qualifiée pour la finale de la CAN 2013 en battant celle du Mali 4-1, ce 6 février à Durban. Les Super Eagles ont fait la différence durant la première période de cette demi-finale, avec trois buts inscrits. Les Maliens, eux, disputeront le match pour la troisième place comme en 2012.

De notre envoyé spécial à Durban,

Après avoir éliminé la Côte d’Ivoire en quart de finale, l’équipe du Nigeria a affirmé un peu plus son statut de favori durant cette CAN 2013. Les Nigérians ont livré une véritable démonstration de football en demi-finale du tournoi, ce 6 février à Durban, face au Mali.

Un Nigeria explosif

Le sélectionneur des Aigles, Patrice Carteron, a misé sur Mahamadou Ndiaye en défense et Kalilou Traoré au milieu de terrain pour apporter davantage de puissance aux Aigles, tandis que Mahamane Traoré remplace un Samba Diakité blessé face à l’Afrique du Sud. Mamadou Samassa, suspendu en quarts de finale, retrouve sa place de titulaire dans la cage. Côté nigérian, Stephen Keshi a reconduit le onze qui a battu la Côte d’Ivoire. Le déroulement de la première période va rapidement lui donner raison.

Malgré un début de rencontre hésitant, les Nigérians se procurent la première grosse occasion du match. A la 15e minute, Brown Ideye exploite une longue passe dans la profondeur mais sa frappe croisée est repoussée du pied droit par Mamadou Samassa. John Obi Mikel n’est pas loin non plus du coche à la 23e minute. Le milieu de terrain, servi en retrait, a le temps d’armer une demi-volée puissante qui rase le montant gauche adverse.

C’est un défenseur, Elderson Echiejile, qui trouve la faille, dans la foulée. Victor Moses travaille sur le flanc droit, puis mystifie Tamboura d’un crochet avant d’expédier un centre tendu au second poteau. Le latéral gauche Echiejile jaillit et reprend le ballon d’une tête plongeante : 0-1, 25e. Les Super Eagles ne desserrent pas l’étau : sur une nouvelle accélération plein axe, Brown Ideye se présente face à Mamadou Samassa. Malgré un tacle désespéré de Molla Wagué, le ballon finit sa course au fond des filets : 0-2, 30e. Le KO intervient à la 44e minute lorsqu’un coup franc d’Emmanuel Emenike est totalement dévié par le pied de Mohamed Sissoko dans sa cage : 0-3.

Tout réussit au Nigeria. Et l’addition aurait pu être plus lourde si Eddy Onazi avait réussi un lob sur Samassa…

Le calvaire se poursuit en deuxième période

Les Aigles étaient pourtant bien rentrés dans la partie, avec un Seydou Keita présent à la baguette. Keita s’était procuré une première occasion avec une tête trop décroisée sur un corner (12e), avant que Mohamed Sissoko ne tire au-dessus (13e). Mais les Maliens ont été dépassés par l’explosivité des Nigérians.

A la pause, Patrice Carteron tente donc une option plus offensive avec l’entrée de Cheick Diarra à la place de Maïga. Mais les Maliens manquent encore d’efficacité. A la 47e minute, Seydou Keita tire à côté. Wagué, lui, envoie le ballon au-dessus avec un coup de tête (55e).

Le coaching de Stephen Keshi s’avère plus efficace. A peine entré en jeu, Ahmed Musa creuse l’écart grâce à un déboulé côté gauche, un service dans la profondeur et une balle glissée entre les jambes de Samassa : 0-4, 60e. Musa inscrit un cinquième but presqu’immédiatement après mais l’arbitre M. Gassama l’invalide pour un hors-jeu (64e).

Heureusement pour les Maliens, les Nigérians lèvent un peu le pied en vue de la finale. Mahamadou Samassa se procure une première chance de réduire la marque mais il perd son duel avec Vincent Enyeama (72e). Cheick Diarra, lui, parvient à scorer lorsque Cheick Diabaté lui remet intelligemment un ballon en retrait : 1-4, 75e. Un but pour sauver l’honneur.

Le Nigeria disputera sa septième finale de Coupe d’Afrique des nations, la première depuis la CAN 2000 à domicile. Le Mali, de son côté, jouera comme en 2012, la 3e place. La motivation sera-t-elle du coup au rendez-vous le 9 février à Port Elizabeth ?
Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.