Saisie des biens d’Ousmane Conté aux Etats-Unis

Ousmane Conté, le fils aîné du défunt président Lansana Conté.
© AFP/Georges Gobet

Alors qu’il doit être prochainement entendu par la justice guinéenne pour narco trafic, Ousmane Conté est montré du doigt par Barack Obama. En effet, le président américain a désigné, mardi 1er mai 2010, le fils de l’ancien chef d’État Lansana Conté comme « baron de la drogue ». Une procédure qui ouvre la voie à la saisie de ses biens aux États-Unis a indiqué la Maison Blanche.

Ousmane Conté est un baron de la drogue. Voilà désormais la certitude affichée par l'administration américaine. Une accusation qui risque de peser lourd alors que le procès des narco trafiquants est ouvert depuis la fin mars 2010 à Conakry et qu'Ousmane Conté est attendu à la barre dans les semaines à venir.

Lors de son arrestation en 2009, Ousmane Conté avait reconnu être impliqué dans le trafic de drogue mais il a toujours nié être un parrain. Pourtant, à l'étranger sa réputation n'a cessé de se dégrader. Lorsque la Guinée Bissau est devenu la piste d'atterrissage privilégiée des narco trafiquants latino-américains, les polices du monde entier ont découvert que la cocaïne partait souvent vers le pays voisin, la Guinée. Pour ce faire, il fallait des complicités au plus haut niveau de l'Etat. Sans la protection assurée par un personnage aussi puissant qu'Ousmane Conté, ce trafic n'aurait pas pu prendre une telle dimension en Guinée.

Militaire de carrière, forcément intouchable en raison de son statut, Ousmane Conté a toujours eu une réputation sulfureuse. Faible éducation, méthodes brutales, c'est lui qui a organisé la répression des manifestations de 2007 ou plus de 150 personnes ont été tués. A l'époque, il s'entoure d'un cercle de sous-officiers aussi violents que déterminés où l'on retrouve notamment Claude Pivi et Moussa Dadis Camarra.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.