En RDC, le chef de la police mis en cause dans l'assassinat de Chebeya

L’inspecteur général de la Police nationale congolaise, John Numbi Banza Tambo (d) a été suspendu de ses fonctions et mis aux arrêts.
© AFP / Marco Longari

L’affaire Floribert Chebeya continue de faire trembler l’administration congolaise après que plusieurs officiers et agents de la direction des renseignements généraux et des services spéciaux de la police ont été arrêtés le 5 juin 2010. Ils seraient mêlés au meurtre du président de l'organisation de défense des droits de l'homme La Voix des sans-Voix. Le militant a été retrouvé mort dans sa voiture, mercredi matin, 2 juin. Il avait disparu alors qu'il devait se rendre à une convocation de l'inspection générale de la police.

John Numbi mis en cause dans l'assassinat de Chebeya
06-06-2010

Ce dimanche matin, 6 juin 2010, le ministre congolais de l'Intérieur a confirmé la suspension du général John Numbi, inspecteur général de la police nationale. Il a jouté que le président Kabila se disait lui-même « déterminé à faire toute la lumière » sur cette affaire. Mais selon une source proche de l'enquête, l'officier aurait été finalement arrêté. Il serait suspecté d’être mêlé à l'assassinat de Floribert Chebeya. L'un de ses hommes, le colonel Daniel Moukalay, l'aurait mis en cause directement. D'après une personne proche du dossier, le colonel aurait avoué l’assassinat de Floribert Chebeya, sans avoir eu l’intention de le tuer.

Il aurait déclaré avoir agi sur ordre du général Numbi. Or selon une source, John Numbi craignait d'être mis en cause dans une enquête du président de la Voix des sans-Voix.
On sait que Floribert Chebeya travaillait sur plusieurs dossiers sensibles, notamment des massacres dans les provinces du Bas-Congo et de l'Equateur.

Le colonel Mukalay a une longue histoire de violations des droits de l’homme… (il) a présidé une commission secrète en 2006-2007, qui était responsable de l’arrestation de plus de 200 personnes, la plupart torturées par les services spéciaux… Le général Numbi a créé lui-même le bataillon Simba, c’est un bataillon anti-terroriste… responsable d’une opération au Bas-Congo en mars 2008…

John Numbi et Daniel Mukalay sont bien connus des organisations de défense des droits de l'homme
07-06-2010

Une autre thèse expliquerait le meurtre du militant par sa campagne contre la venue du roi des Belges aux cérémonies de cinquantenaire de l'indépendance. Une théorie très peu crédible estiment certains de ses collaborateurs.

Plusieurs autres officiers et agents de la direction des renseignements et des services spéciaux de la police ont été arrêtés avec le colonel Moukalay. Parmi eux, se trouverait également un major de la garde présidentielle. La garde présidentielle qui a été placée en alerte rouge aujourd'hui.

L’arrestation de Numbi n’est pas le plus intéressant … Numbi a reçu l’ordre de qui ?... ce dossier tire son origine du massacre du Bas-Congo… or comme dans ce dossier, c’est Mr Kabila qui a donné l’ordre à John Numbi de massacrer… la chaîne va être très longue : John Numbi ne peut pas assassiner Floribert Chebeya sans que Mr Kabila soit au courant, sans qu’il donne le feu vert.

Quel rôle a joué le président Kabila ?
07-06-2010

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.