La Finlande condamne à perpétuité un pasteur rwandais pour génocide

Le pasteur hutu rwandais, François Bazaramba (d) et l'un de ses avocats, le 3 septembre 2009 à Porvoo (Finlande).
© AFP / Marja Airio

C'est une première dans ce pays d'Europe du nord. En Finlande, la justice a condamné vendredi 11 juin à la prison à vie François Bazaramba, un pasteur rwandais, pour son implication dans le génocide de 1994 au Rwanda.

C’est sur le principe de la compétence universelle que la Finlande a jugé et condamné François Bazaramba. Le pasteur hutu rwandais de 59 ans a été reconnu coupable par un tribunal finlandais d’avoir voulu éliminer « partiellement ou totalement les Tutsis rwandais en tant qu’ethnie ».

Les faits remontent à 1994. A l’époque, François Bazaramba est pasteur à Nyakizu, au sud du Rwanda. Il aurait forcé des Tutsis à quitter leur foyer, avant d’ordonner à des Hutus de les incendier. L’homme aurait aussi mené une propagande anti-Tutsis.

En 2003, François Bazaramba obtient l’asile politique de la Finlande et s’installe à Porvoo, au sud du pays. En 2007, la justice le rattrape. L’homme est accusé par le Rwanda d’être responsable du meurtre de plus de 5 000 personnes.

En 2009, Helsinki refuse l’extradition vers Kigali au motif qu’il ne disposerait pas d’un procès équitable dans son pays d’origine. La justice finlandaise engage alors des poursuites contre François Bazaramba. Elle vient de le condamner à la prison à vie.

Selon son avocat, le pasteur a décidé de faire appel de cette décision.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.