Le général Kayumba ex-chef d’état-major rwandais visé par un attentat à Johannesburg

Photo du 29 décembre 2000 du général Faustin Kayumba Nyamwasa.
© AFP/Marco Longari

L'ancien chef d'état-major rwandais, le général Faustin Kayumba Nyamwasa, réfugié depuis mars en Afrique du Sud, a été blessé par balles samedi 19 juin devant son domicile de Johannesburg. Sa femme a estimé qu'il s'agissait d'une tentative d'assassinat.

Selon l’épouse du général Kayumba, c’es le gouvernement rwandais qui a commandité cette tentative d’assassinat. Elle a déclaré que le couple revenait de faire des courses, quand un homme armé a ouvert le feu sur leur voiture.

L’ancien chef d’état-major rwandais a été touché à l’estomac, devant la résidence où il séjourne. Pour Rosette Nyamwasa, ça ne fait aucun doute, c’est le régime de Paul Kagamé qui est derrière cette attaque.

Le général Kayumba est connu pour ses critiques à l’égard du président rwandais. En février dernier, le pouvoir en place l’a accusé d’être responsable d’« actes terroristes », notamment d’une série d’attentats à la grenade à Kigali.

A l’époque, ambassadeur en Inde, l’ex-militaire était revenu dans la capitale rwandaise pour une réunion de diplomates. Il a alors fui en Afrique du Sud. La France et l’Espagne ont émis des mandats d’arrêt contre lui, dans le cadre de l’enquête sur l’attentat de l’avion du président Habyarimana en avril 1994.

Le général Kayumba est actuellement hospitalisé dans une clinique privée à Johannesburg. Il serait dans un état stable.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.