Chasse ou moratoire, le sort de la baleine au programme de la conférence d’Agadir au Maroc

Une proposition de compromis sur une période de dix ans a été présentée par la présidence de la CBI lors de la 62e réunion annuelle de la commission.
© Alkomor.com/CC-Wiki

Les délégations du monde entier ont rendez- vous lundi 21 juin à Agadir au Maroc où se tient  la réunion annuelle de la CBI, la Commission baleinière internationale, pour statuer sur les règles de chasse et de préservation des baleines. Bien que la chasse soit interdite depuis l'instauration d'un moratoire en 1986, certains pays comme le Japon, la Norvège et l’Islande continuent de la pratiquer.

On va dans la bonne direction mais la proposition n'est pas assez ambitieuse.

Stéphane Louhaur, négociateur du ministère des Affaires étrangères
21-06-2010

Comme tous les ans s’affronteront à la Commission baleinière internationale, le camp mené par le Japon, regroupant des pays qui se disent favorables à la reprise de la chasse et donc partisans d’une levée totale ou partielle du moratoire, à celui des protectionnistes, portés par la délégation australienne.

Une négociation difficile cette année, qui pourrait revenir sur l’attribution de certaines dérogations au moratoire dont ont notamment beaucoup profité les Japonais, en chassant près de 1 000 baleines par an, à des fins dites scientifiques. Les discussions pourraient aussi consentir de nouveaux droits de chasse à certains pays comme la Norvège et l’Islande, pour les encourager à entrer dans la CBI.

On évoque aussi pour cette éventuelle reprise de la chasse, la zone très convoitée du sud de l'océan indien que d'autres voudraient voir sanctuarisée. Des propositions qui feront l’objet d’un vote qui doit réunir une majorité aux deux tiers pour l’emporter, chaque pays disposant d’une voix. Un système qui a ses forces et ses faiblesses et qui rassemble tous les ans de nombreux pays qui ne sont absolument pas concernés par cette chasse, à priori, mais qui sont prêts à négocier chèrement leur voix en échange de service rendus.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.