Réélection sans surprise du président Nkurunziza à la tête du Burundi

Pierre Nkurunziza, président du Burundi réélu le 30 juin 2010
© Martin H

On connait depuis ce mercredi soir 30 juin les résultats officiels de l'élection présidentielle de lundi au Burundi. Un scrutin boycotté par l'opposition. Pierre Nkurunziza, était le seul candidat en lice, son principal rival, Agathon Rwasa est entré dans la clandestinité peut avant l'élection. Sans surprise, le chef de l'Etat sortant vient d'être réélu pour un deuxième mandat de cinq ans avec 91,62 % des voix.

Selon les résultats officiels communiqués par la Céni, le président sortant Pierre Nkurunziza a été réélu avec 91,62 % des suffrages exprimés. Le taux de participation, qui est inférieur à celui des élections communales du 24 mai au Burundi, est toutefois élevé : près de 77% des inscrits sont allés voter lundi, un taux de participation qui doit faire pâlir d’envie de nombreuses vieilles démocraties.

C’est un chiffre honorable surtout si l’on se souvient que l’opposition burundaise, qui a boycotté cette présidentielle, avait appelé les gens à ne pas voter. Il y a aussi la vague de violences qui frappe le Burundi depuis plus de deux semaines et qui a déjà fait au moins douze morts et plus de soixante blessés, « des actes destinés à dissuader les Burundais à ne pas aller voter », a expliqué le pouvoir, mais les Burundais y sont allés.

L’opposition burundaise s’est déjà exprimée sur cette présidentielle dès lundi en parlant d’un taux de participation d’à peine 30 % et a annoncé qu’elle n’allait pas reconnaître le président qui sera sorti des urnes.

C’est donc ce soir la question de la violence qui perdure : deux personnes ont encore été tuées cette nuit par l’explosion de grenades au sud de Bujumbura. Ce qui vient rappeler que le Burundi est désormais divisé en deux camps.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.