Republier
Guinée

Sékouba Konaté menace et se ravise


©

La Guinée a connu ce mardi 6 juillet 2010 un très long après-midi. Le président de la transition Sékouba Konaté a d’abord menacé de démissionner suite à des accusations lancées par Sidya Touré et des insultes lancées par des militants de son parti, l’UFR. Après plusieurs visites au domicile du général Konaté, dont celle de Sidya Touré lui-même, il semble cependant que l’incident soit clos.

Coup de théâtre mardi, dans l’après-midi : devant les représentants des institutions, le général Sékouba Konaté menace de démissionner. Il se dit « beaucoup touché » et « peiné » par les accusations de Sidya Touré, ainsi que par les insultes lancées par certains de ses militants lors de la manifestation de lundi.

Les appels n’ont pas tardé. Appel tout d’abord des hauts responsables de l’armée, qui lui demandent de rester. Appel des représentants des institutions qui se sont concertés et sont venus autour du Premier ministre, Jean-Marie Doré, trouver Sékouba Konaté chez lui.

La liste des visiteurs de ce mardi soir est d’ailleurs longue. Selon nos informations, Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé sont également venus rencontrer le président de la transition. Des diplomates, des chefs religieux ont fait le déplacement.

Sidya Touré lui-même est venu s’entretenir avec Sékouba Konaté. Certaines sources affirment qu’il a présenté des excuses. L’intéressé dément : « Il n’y a pas eu d’excuses, affirme l’ancien Premier ministre. Je n’ai fait qu’expliquer les raisons de la manifestation de lundi. »

L’incident semble en tout cas clos. « J’ai compris », aurait indiqué Sékouba Konaté comme pour dire que la page était tournée.
 

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.