Republier
Centrafrique

Combats entre militaires et rebelles dans le nord


© Carte / RFI

Birao, la principale ville du nord de la République centrafricaine, a été ce lundi matin 19 juillet le théâtre d'affrontements entre l'armée et un groupe rebelle, la Convention des patriotes pour la justice et la paix. La CPJP, qui a lancé l'attaque, affirme d'ailleurs avoir pris la ville. Plusieurs sources indiquent que l'armée en a repris le contrôle. Birao est un point stratégique en Centrafrique. Elle abrite une base de l'armée mais aussi environ 300 soldats de la Minurcat et des antennes de plusieurs ONG venant en aide aux milliers de déplacés de la région et de réfugiés du Darfour.

Les combats ont commencé avant l'aube, aux environs de 4 heures du matin. Selon le chef militaire de la Convention des patriotes pour la justice et la paix, l'affrontement avec les soldats centrafricains a été bref. Environ 30 minutes de tirs, avant que les forces gouvernementales ne soient mises en dérouts. Abdoulaye Hissène assure par ailleurs que ses troupes engagées dans la bataille, environ 200 hommes, ont tué une dizaine de soldats. Pour le chef militaire de la CPJP, cette attaque sur Birao n'est que le prélude à une offensive sur Bangui, la capitale.

« Notre objectif, c'est de prendre Bangui. Et je vous donne exactement mon programme : j'ai quatre colonnes qui sont en position de départ pour Bangui. » Et à la question de savoir si le but de l'attaque sur Birao est de venger la mort de l'ex-ministre et chef rebelle centrafricain Charles Massi, Abdoulaye Hissène répond : « Bien sûr que oui. »

Selon des sources indépendantes, certaines sur place à Birao, les combats ont en fait été plus longs que ne l'affirme le chef militaire de la CPJP. D'après nos informations, les tirs ont résonné ce matin pendant environ 2 heures. Les populations sont restées terrées chez elles et à la mi-journée, ce sont les forces armées centrafricaines qui contrôlaient la ville.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.