BP va commencer un forage au large de la Libye


©

La compagnie pétrolière BP a annoncé le lancement, d'ici quelques semaines, d'un nouveau forage au large de la Libye. Cette annonce intervient alors que le groupe est en difficulté, à cause des conséquences de la marée noire déclenchée par l'explosion de l'une de ses plateformes de forage dans le golfe du Mexique. BP devrait ainsi céder de nombreuses participations dans des compagnies pétrolières étrangères.

Alain Jeudy, responsable de la conservation marine en méditerranée, pour l’UICN
16-10-2013 - Par Agnès Rougier
Les 5 forages pétroliers de BP dans le Golfe de Syrte, au large de la Lybie, iront jusqu’à une profondeur de 1700m, c'est-à-dire 200m de plus que le forage de la plateforme Deepwater au large de la Louisiane. En quoi cette zone sableuse du sud de la Méditerranée est-elle spécifique et quels sont les risques encourus ? ...

BP a confirmé le lancement d'un forage dans le golfe de Sirte, en vertu d'un accord signé en 2007 avec la Libye, alors qu'ailleurs il se désengage.

Ce programme prévoit cinq forages en eaux profondes. Leur profondeur, 1 700 mètres, sera même légèrement supérieure à celle du forage responsable de la marée noire dans le golfe du Mexique.

Le groupe s'apprête à vendre des actifs

BP s'est donc engagé à tirer toutes les leçons de cette catastrophe. Le projet libyen est maintenu alors que pour financer l'indemnisation des victimes de la marée noire, qui s'élèvera certainement à plusieurs dizaines de milliards de dollars, le groupe s'apprête à vendre des actifs un peu partout dans le monde.

BP devrait ainsi céder ses participations dans le gisement de Pruhoe Bay en Alaska, renoncer à un projet de gaz offshore au Vietnam, et réduire sensiblement la voilure en Colombie, au Venezuela et en Argentine.

Dans ces pays, le groupe pétrolier détient des participations plus ou moins importantes aux côtés d'entreprises nationales. Enfin, en Russie, BP devrait se sortir du capital du groupe Rosneft.