Le gouvernement somalien salue la décision de l’UA de renforcer ses troupes

L'Union africaine déploiera des soldats supplémentaires dans la Somalie en guerre.
© Photo : Reuters

Les troupes de l’Union africaine en Somalie, l’Amisom, passeront de 6000 à 8000 soldats. C’est la principale décision prise mardi 27 juillet au terme du 15e sommet de l’organisation continentale qui se tenait à Kampala, en Ouganda.Une décision qualifiée de « bouée de sauvetage » par le gouvernement somalien de transition, qui espère ainsi pouvoir repousser les assauts des insurgés islamistes à Mogadiscio. La réponse des insurgés ne s’est pas fait attendre.

Au moment même où la décision d’envoyer ces 2 000 hommes supplémentaires était prise, des combats ont en effet éclaté dans la capitale somalienne. Combats opposant les shebabs aux forces gouvernementales appuyées par l’Amisom et qui ont fait 17 morts et plus de 46 blessés. Parallèlement, au Puntland, région semi-autonome du pays, un autre groupe d’insurgés, proche des shebabs, menaçait, quant à lui, les autorités, promettant une « guerre sainte ».

Ces 2 000 soldats supplémentaires seront-ils en mesure de faire la différence dans la guerre qui oppose les islamistes au fragile gouvernement de transition ? Dans ce but, les 8 000 hommes de l’Amisom sont désormais autorisés à « attaquer de façon préventive ». Le gouvernement espèrent également pouvoir obtenir cinq hélicoptères en renfort – les membres du Conseil de sécurité de l’ONU semblent prêts à les financer – des hélicoptères qui pourraient permettre d’empêcher l’entrée d’armes sur le territoire.

Mais on se rappelle que fin 2006, l’intervention de l’armée éthiopienne n’avait pas réussi à empêcher l’insurrection islamiste ; au contraire, les insurgés sont, depuis, parvenus à prendre le contrôle de 80% du pays. Et ils ont montré récemment en revendiquant le double attentat qui a frappé Kampala le 11 juillet, qu’ils étaient capables d’opérer hors de leur territoire national.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.