Du nouveau dans l'affaire de la tentative d'assassinat du général Nyamwasa en Afrique du Sud


©

Le général Kayumba Nyamwasa, ex-chef d'Etat major du Rwanda aujourd'hui en exil en Afrique du Sud, n'aurait pas échappé à une, mais à deux tentatives d'assassinat. C'est ce qui est apparu lors de l'audience des suspects. Le 19 juin dernier, le général rwandais avait été grievement blessé. Soigné à l'hôpital, une seconde atteinte à sa vie aurait été planifiée. 

Devant la justice sud-africaine, il y a en fait deux affaires Kayumba. D'un côté, six suspects sont accusés de tentative de meurtre. Il s'agit de trois rwandais et trois tanzaniens. Tous sont soupçonnés d'avoir organisé l'attaque du 19 juin dernier contre l'ancien chef d'état-major rwandais. Deuxième volet de l'affaire : le général Kayumba aurait échappé à une autre tentative de meurtre, cette fois, sur son lit d'hôpital. Jeudi matin, cinq hommes ont d'ailleurs comparu dans le cadre de cette enquête. Tous accusés de complot visant à commettre un meurtre.

Parmi eux, se trouve un homme de 29 ans, qui apparaît déjà dans la première affaire. Pascal Kanhandekwe, c'est son nom, bénéficie des nationalités belge et rwandaise. Selon son avocat, il est simplement en Afrique du Sud pour affaires avec un visa de tourisme de trois mois. Comme les neuf autres suspects, il devra pourtant à nouveau répondre aux questions des juges sud-africains les 18 et 25 août prochain.

Le système judiciaire sud-africain fonctionne bien, il est transparent. Quoi qu’il se soit passé, cela deviendra public à l’audience.
Henri Boshoff, chercheur à l'Institut d'études sur la sécurité de Pretoria
16-10-2013 - Par Julie Vandal

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.