Les diamants de Naomi Campbell font trébucher un responsable de la fondation Mandela

Jeremy Ratcliffe, administrateur du Fonds d'aide à l'enfance de Nelson Mandela, a démissionné mercredi 18 août, afin de ne pas nuire à la réputation de cette fondation.
© Photo : nelsonmandelachildrensfund.com

Jeremy Ratcliffe, responsable du Fonds d'aide à l'enfance de Nelson Mandela a démissionné mercredi 18 août 2010, quelques jours après avoir avoué avoir gardé, depuis 13 années, des diamants remis par Naomi Campbell. Ces diamants auraient été offerts au top model britannique en 1997 par l’ancien président libérien Charles Taylor.

Jeremy Ratcliffe, administrateur du Fonds caritatif de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela (NMCF) a démissionné après avoir reconnu que la star lui avait confié trois petits diamants bruts, en 1997, à des fins caritatives pour l'association qu'il dirigeait. Ce sont sans doute les fameuses « petites pierres sales » dont parlait Naomi Campbell au procès de Charles Taylor. Des pierres qu'elle dit avoir reçues la même année, après un dîner de charité au Cap organisé par Nelson Mandela, où assistait également l'ex-président libérien Charles Taylor, mais sans savoir d'où provenaient les cailloux. Le top model affirmait aussi s'en être débarrassé auprès de Jeremy Ratcliffe pour sa fondation.

Mais tout cela n'explique pas pourquoi Ratcliffe a gardé ces diamants pendant 13 longues années. Pour la petite histoire, il s'en est excusé platement. Il a expliqué ne pas vouloir impliquer sa fondation dans d'éventuelles affaires illégales. Il a donc conservé les diamants jusqu'au lendemain du témoignage de Naomi Campbell le 5 août dernier, puisqu'elle, en revanche, n'a pas hésité à le citer lors de sa déposition.

Ratcliffe, qui a remis les trois diamants à la police sud-africaine, est passible de poursuites. Il a expliqué avoir demandé les diamants à Naomi Campbell au lendemain du dîner, craignant qu’elle n’enfreigne la loi en les emportant hors d’Afrique du Sud. Un représentant de la police à Johannesburg a déclaré qu’il n’a pas encore été inculpé et que l’enquête suit son cours.

Oupa Ngwenya, du Fonds d'aide à l'enfance de Nelson Mandela a commenté sur RFI le départ de son collaborateur : « Tout a commencé pendant ce procès, le 5 août dernier à La Haye. Naomi Campbell a déclaré qu'elle ne possédait pas les diamants qu'on lui avait offerts pendant ce dîner au Cap. Elle a dit les avoir donné à Jeremy Ratcliffe qui était notre directeur général à l'époque. Dès lors, nous avons été sollicités par la presse internationale pour savoir, si oui ou non, l'association avait reçu les diamants. Nous avons fait une déclaration publique et même envoyé un exemplaire à la défense de Charles Taylor pour dire que les diamants n'étaient pas en notre possession. C'est après cela que Jeremy Ratcliffe a reconnu publiquement avoir gardé chez lui, depuis 1997, les diamants que Naomi lui avait donnés. Nous avons discuté avec lui du fait qu'il ne nous en avait jamais parlé. Il a parlé d'erreur de jugement. Il s'est excusé. Jeremy a présenté sa démission, à la fois de notre association ici, et de notre bureau aux Etats-Unis ».

Charles Taylor, dont le procès s’est ouvert en janvier 2008 au Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) à La Haye, est notamment accusé d’avoir dirigé les rebelles sierra-léonais, de 1991 à 1992, leur fournissant des armes en échange de « diamants de sang ».

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.