Afrique du Sud : la criminalité en baisse pour la première fois depuis quinze ans


©

Les crimes violents ont baissé significativement en un an en Afrique du Sud mais le pays continue d'enregistrer un nombre de meurtres effarant dans les quartiers défavorisés, selon des statistiques officielles publiées jeudi 9 septembre. Le nombre d'homicides a atteint son plus bas niveau depuis la chute de l'apartheid, avec 16 834 meurtres commis entre le 1er avril 2009 et le 31 mars 2010, contre près de 27 000 en 1995/96.

L’Afrique du Sud est-elle de plus en plus sûre ? Selon des statistiques rendues publiques le 9 septembre par le ministre de la Police Nathi Mthethwa, la plupart des indicateurs pour la période de mars 2009 à mars 2010 sont en effet en baisse avec notamment une chute de 8,6% du nombre d’homicides par rapport à l’année précédente. Les homicides passent au-dessous de la barre des 17 000, le chiffre le plus bas depuis quinze ans.

Les agressions sexuelles sont également en baisse de 4,4%, même si le pays détient toujours le triste record mondial du nombre de viols avec un viol toutes les 20 secondes. Les seuls délits en augmentation sont les cambriolages, que ce soit chez les particuliers ou dans les entreprises.

Ces chiffres selon Johan Burger de l’Institut d’études de sécurité envoient un message d’espoir. Il y voit notamment la conséquence d’un renforcement de la présence policière en amont de la Coupe du Monde de football qui s’est déroulée dans le pays, en juin et juillet dernier.

Ces résultats encourageants restent toutefois à relativiser. Le nombre de meurtres en Afrique du Sud (46 par jour), est par exemple 20 fois plus important qu'en Angleterre. Il faut également rappeler que beaucoup de crimes en Afrique du Sud, notamment les agressions sexuelles ne sont jamais rapportés à la police.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.