Maroc : Aïd el Fitr sous le soleil à Tanger


©

Après un mois de jeûne, le 10 septembre 2010 dans beaucoup de pays musulmans, on a célébré l'Aïd el Fitr, la fête qui marque la fin du mois sacré du ramadan. A cette occasion, notre correspondante au Maroc a promené son micro dans les rues de Tanger. Comme le veut  la tradition, au royaume chérifien aussi, l'Aïd a été célébré en famille et entre amis .  

Il y a ceux qui tentent de réguler la circulation plutôt dense, ceux qui chantent, et celles qui se retrouvent en ce jour de l’Aïd : « Bonne fête à toi », dit Nora à Khadidja qu’elle vient de retrouver sur un banc au soleil : « C’est la fête, j’ai invité mes amis mes parents et tous les gens que je connais ».

Tous ont le sourire en ce jour de fin de ramadan, comme Mohammed venu tirer le portrait des passants : « La fin de ce mois sacré est une grande fête pour nous, pour tout le monde, pour tous les musulmans. On mange des gâteaux aujourd’hui et on rigole ».

Sur cette place, dans le centre de Tanger, les gens ne cessent de déambuler. Les enfants jouent à la fontaine ou se font photographier tandis que les parents discutent installés sur des bancs. Mohammed est venu avec sa femme, sa fille et sa mère profiter de cette fin d’après-midi ensoleillée :

« Notre programme c’est de discuter avec la famille, les amis, de nous retrouver, partager. L’Aïd représente pour nous une journée de l’islam mais après un mois de jeûne, aujourd’hui c’est la fête, la journée du manger, on va manger le couscous, on va manger toute la journée. »

Le programme est donné, et il ne devait se terminer que très tard dans la soirée.

Au Burkina Faso, on a célébré la fin du jeûne, partout dans le pays. C'était la fête mais avant, on a prié et évoqué divers thèmes de la vie nationale comme les inondations qui continuent de faire des morts et de nombreux dégâts dans le pays.
L'Aïd el Fitr au Burkina Faso
16-10-2013 - Par Alpha Barry