Centrafrique : début du recensement en vue des élections de janvier prochain


©

Le recensement en vue des élections présidentielle et législatives de janvier 2011 en Centrafrique a démarré le 22 septembre, a annoncé la Commission électorale indépendante (CEI), mais les opérations ne sont pas effectives sur l'ensemble du territoire. Tous les sites n'ont pas fonctionné comme prévu à Bangui la capitale et à l'intérieur du pays car la plupart des agents recenseurs sont encore en formation.

Officiellement le recensement en vue des élections présidentielles et législatives du 23 janvier 2011, a démarré sur toute l’étendue du territoire centrafricain. Mais sur le terrain, les opérations n’ont pas commencé de la même manière partout. A Bangui par exemple, trois arrondissements sur huit assurent encore la formation des agents recenseurs.

Certaines préfectures ont juste entamé cette formation alors que d’autres la terminent.
Au sein de la Commission électorale indépendant, CEI, on se montre plutôt confiant. Le rapporteur général et porte-parole de la CEI, Rigobert Vondo, assure que le 21 octobre, date fixée pour la fin du recensement, sera respectée « nous sommes dans le temps, et cette échéance sera tenue », dit-il.

Deux semaines avant le démarrage du recensement électoral, la CEI a déployé des commissaires dans tout le pays pour le choix et la formation des agents recenseurs. Par ailleurs, les médias publics et privés ont fortement mobilisé et sensibilisé les électeurs à aller massivement s’inscrire sur la liste électorale. Certains leaders politiques ont aussi parcouru le pays à ce sujet.