Republier
Nigeria

Au Nigeria, l'écrivain Wole Soyinka lance son parti dans la perspective des prochaines élections


©

Période pré-électorale oblige, au Nigeria, les candidats se déclarent à tour de rôle et de nouveaux partis politiques font leur apparition. Cela donne lieu à quelques surprises.  Ainsi Wole Soyinka, 76 ans, premier prix Nobel africain de littérature en 1986 et homme engagé, a lancé samedi 25 septembre 2010 son parti politique, le Front démocratique pour une fédération des peuples. Des élections générales, législatives et présidentielle, sont annoncées pour le début de l'année 2011, sans date précise.

C’est devant plus d’une centaine de personnes, sympathisants, militants de la cause démocratique et membres de la Commission électorale indépendante réunis, que l'écrivain Wole Soyinka a présenté son parti, le Front démocratique pour une fédération des peuples.

Elu président du mouvement, le Prix Nobel de littérature de 1986 réfute pourtant toute idée d’une candidature à un quelconque scrutin. La question le surprend même : « Non, non, non ... !!! je vais changer le titre de mes fonctions… il faut qu’il y ait un président de parti.. mais je vais changer de position pour devenir simple membre.....je veux me retirer, je suis fatigué de la vie publique», proteste-t-il.

En créant le DFPF, Wole Soyinka tient donc simplement à mettre son image d’empêcheur de tourner en rond au profit de la vie démocratique : « Par dessus tout, le DFPF est le parti des jeunes, qui sont frustrés, et des idées qui dérangent. Le DFPF c’est aussi et surtout une question : est-il possible de faire entendre sa voix quand on ne nage pas dans les milliards ? » ajoute le prix Nobel.

Une question importante au regard des scrutins passés et de la corruption qui sévit au Nigeria, même si le président sortant Goodluck Jonathan s’est engagé le 18 septembre dernier à garantir des élections libres et justes en dépit de sa propre candidature.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.