Présidentielle en Côte d'Ivoire : les affiches des trois poids lourds imprimées


©

En Côte d'Ivoire, à trente jours du premier tour de la présidentielle prévue le 31 octobre prochain, les affiches des trois candidats - dans l’ordre alphabétique - Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara sont en cours d’impression à trois cent mille exemplaires chacune dans une grande imprimerie d’Abidjan.

Cliquer sur les affiches ci-dessous (présentées par ordre alphabétique) pour les voir en grand format :

Les rotatives tournent à plein régime. Des Heidelberg importées d’Allemagne, ce qui se fait de mieux chez les imprimeurs. Bienvenue en Zone 4, quartier d’Abidjan réputé pour sa fièvre. Justement, il faut faire vite, et bien. Car le client n’est autre que la CEI, la Commission électorale indépendante.

Fouad Omaïs, président fondateur de l’imprimerie MICI s'en explique : « La CEI nous a confié l’impression des affiches pour les candidats Gbagbo, Bédié et Ouattara, et nous sommes entrain de le faire. Les trois affiches sont imprimées en deux couleurs sur des papiers offset 80 grammes. La CEI nous a fourni le papier pour que l’impression des affiches soit homogène pour tous les candidats. Et il nous a été demandé que les affiches soient livrées le 5 octobre. Nous sommes prêts à livrer avant même le 5 octobre avec notre efficacité ».

Sur les affiches, les Ivoiriens vont donc bientôt découvrir les visages de face et en noir et blanc de Bédié Konan Aimé Henri, « planteur », candidat du PDCI-RDA, Gbagbo Laurent, « historien chercheur », candidat LMP, et Ouattara Alassane, « économiste », candidat RDR. Regard grave pour les deux premiers, sourire pour le troisième et la même boutonnière décorée pour les trois. De part et d’autre de l’affiche d’Henri Konan Bédié, une bordure blanche, une bordure rose pour Laurent Gbagbo, et une verte pour Alassane Ouattara. Toutes portent la même date pour le scrutin : le 31 octobre, dans trente jours pile.

Et ce sera l’effervescence électorale ce vendredi avec également la remise à l’Etat des cartes d’identité et d’électeurs. La Commission électorale indépendante lance une mise en garde contre les imposteurs qui passent chez les particuliers pour, soi-disant, « récupérer » les récépissés d’enrôlement. Il ne s'agit pas d'agents de distribution officiels et pour cause. Ces derniers n'ont pas encore été formés ni même recrutés.