A Maurice, la conférence sur la piraterie maritime adopte une «stratégie régionale»

Un commando français prend d'assaut un vaisseau pirate somalien et arrête 12 hommes armés, le 12 novembre 2009, dans l'océan Indien.
© AFP/Ecpad

A l’issue de la deuxième conférence ministérielle de lutte contre la piraterie qui s’est tenue jeudi 7 octobre 2010 à l’Ile Maurice, les pays de l`océan Indien, d`Afrique australe et orientale ainsi que l'Union européenne ont adopté une stratégie de lutte contre les pirates somaliens. La réponse aux pirates doit venir sur terre et sur mer ont estimé à Grand Baie, les représentants des pays concernés.

Une dizaine de représentants de pays et autant d’organisations régionales et internationales se sont rencontrés les 6 et 7 octobre à Grand Baie à l'Ile Maurice. Les discussions ont accouché d’un plan d’actions bien élaboré, que la haute représentante de l’Union européenne Catherine Ashton a trouvé encourageant.

« Les pays de cette région ont adopté une approche très active pour développer cette concertation régionale. Cette approche est fondée sur trois éléments clés : une stratégie pour la Somalie, la mise en accusation et détention des pirates, et une gouvernance maritime ».

Les pays de la région feront leur part, c’est la Commission de l’océan Indien qui a eu pour mandat de coordonner leurs efforts comme l’explique Callixte d'Offay, secrétaire général de la COI : « Nous allons tout mettre en œuvre pour que ce plan d’action puisse commencer le plus rapidement possible. L’urgence est là, c’est un impératif. Nous allons nous réunir très prochainement, et sans doute, il y aura aussi après, une autre conférence ministérielle ».

Une troisième conférence ministérielle, à laquelle seront invités les acteurs internationaux.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.