Rwanda : Callixte Mbarushimana face à la justice internationale

Photo non datée de Callixte Mbarushimana.
© REUTERS/Interpol/Handout

Callixte Mbarushimana a rendez-vous au tribunal à Paris ce jeudi 14 octobre 2010 pour se voir notifier les charges qui pèsent contre lui. Le secrétaire exécutif des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) a été interpellé lundi en France où il vivait avec sa famille depuis plusieurs années sur mandat d'arrêt de la CPI, qui veut le juger pour les crimes commis par les FDLR dans l'est du Congo. Des éléments des FDLR sont accusés d'avoir pris part au génocide de 1994 au Rwanda.

Au Rwanda, l'organisation des rescapés du génocide Ibuka accuse Callixte Mbarushimana d'y avoir lui-même joué un rôle et souhaiterait qu'il ne soit pas seulement poursuivi pour des faits commis dans l'est de la RDC. Le président d'Ibuka, Théodore Simburudali, s'est exprimé au micro de RFI.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.