La Chine augmente ses investissements en Afrique


©

La Chine est devenue le plus grand partenaire commercial de l’Afrique en 2009 (avec un investissement direct vers les pays africains de 1,44 milliard de dollars) et les investissements chinois sur le continent devraient encore augmenter. C’est ce que vient d’annoncer le ministère du Commerce à Pékin dans un rapport. Il est question d’une hausse en volume mais aussi des nouveaux secteurs d’activités.

De notre correspondant à Pékin

C’est un nouveau record que vise Pékin sur le continent : faire mieux qu’en 2008 et dépasser les près de 76 milliards d’euros atteints par le commerce bilatéral, au moyen notamment d’une diversification de ses investissements. Les matières premières arrivent toujours au premier plan.

China Petroleum et Chinese National Offshore Oil Company ont renforcé leur présence sur les champs gaziers et pétroliers, indique le rapport publié jeudi 14 octobre, mais d’autres secteurs vont devenir prioritaires à l’avenir. La directrice du département Afrique et Asie de l’Ouest au ministère chinois du Commerce évoque notamment les mines, l’aviation et plus généralement les transports, mais aussi les énergies renouvelables et la finance.

La Chine mise sur l’Afrique et y a investi au total pour plus de 6,6 milliards d’euros fin 2009. Plus de 2 000 entreprises chinoises y sont implantées. Le point noir restant évidemment le déficit commercial, parfois colossal, entre l’usine du monde et certains de ses partenaires. Pour faire bonne figure, 60 % des taxes sur les importations en provenance de 26 pays africains ont été levées le 1er juillet dernier. Les autorités chinoises annoncent aussi l’ouverture d’un grand centre d’exposition réservé aux compagnies africaines. Le centre sera basé à Yiwu, dans la province de Zhejiang, sur la côte est de la Chine. Il devrait ouvrir ses portes en avril prochain. 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.