Première journée de la campagne électorale de la présidentielle en Côte d’Ivoire


©

En Côte d'Ivoire, la campagne officielle pour le premier tour de la présidentielle est désormais lancée. Laurent Gbagbo a fait le 15 octobre 2010 son premier discours à Man, dans l'ouest du pays. Alassane Ouattara était lui à Abidjan et Henri Konan Bédié sera le lundi 18 octobre à Yamoussoukro. Les principaux acteurs politiques du pays sont donc entrés en piste pour séduire les électeurs.

En ce premier jour de campagne électorale officielle Alassane Ouattara, candidat du RDR, le Rassemblement des Républicains, a assisté le 15 octobre 2010 à un concert géant à Yopougon, faubourg d’Abidjan. Plus tôt dans la matinée, l’ancien Premier ministre avait prononcé un discours à la Nation dans lequel il appelait ses concitoyens au travail pour rebâtir le pays et tourner la page afin de conforter la paix.

La paix a été un trésor pour la Côte d'Ivoire, il faut nécessairement consolider cette paix.
Alassane Ouattara
16-10-2013 - Par Norbert Navarro

De son côté, Laurent Gbagbo, candidat du LMP, La majorité présidentielle, avait choisi Man pour lancer sa campagne officielle. Le président sortant qui brigue sa propre succession, y animé un meeting dans cette ville de l’ouest ivoirien, dans une région particulièrement éprouvée durant la guerre par les incursions de rebelles venus du Liberia tout proche. Lieu tout indiqué pour, lui aussi, parler de paix.

Le message à lancer ici, c'est d'abord la paix (...) Nous continuerons de construire la paix.
Laurent Gbagbo, candidat à l'élection présidentielle
16-10-2013 - Par Norbert Navarro

Quant à Henri Konan Bédié, candidat du PDCI-RDA, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire, il commencera vraiment sa campagne le 20 octobre avec deux meetings près de son fief de Daoukro, dans le centre-est. D’ici-là, l’ancien président devrait rencontrer son allié Alassane Ouattara, lundi 18 octobre, à Yamoussoukro.

Le candidat Laurent Gbagbo était vendredi 15 octobre 2010 en meeting dans deux villes de l’ouest, à Man, puis à Guiglo. Le candidat Alassane Ouattara, dont c’est la première campagne électorale, a prononcé un discours à la Nation dans un grand hôtel abidjanais. Puis il est allé « s’ambiancer », comme on dit ici, dans un concert géant l’après-midi à Yopougon, faubourg d’Abidjan. Quand au candidat Henri Konan Bédié, il préfère se tenir loin de cette agitation. Pour l’ancien président, les Ivoiriens savent très bien que la campagne électorale est en cours depuis plus de deux ans. Donc pas de meeting avant mardi 19 octobre à Daloa, dans le centre-ouest

La campagne va se dérouler dans la rue donc, mais aussi dans les média. A la télévision, l’émission « Face aux électeurs » recevra les quatorze candidats entre demain ce samedi et le vendredi 29 octobre. Le 27octobre, elle accueillera le candidat Bédié, le 28 le candidat Ouattara et le 29 le candidat Gbagbo. En cas de second tour, il est prévu d’organiser un ou plusieurs face à face entre les deux finalistes.

Enfin, nouveauté cette année : internet. Les grands candidats ont chacun leur site de campagne pour soigner leur image auprès des nouveaux électeurs. Car rien ne sera épargné pour séduire les jeunes urbains qui détiennent l’une des clés du scrutin.

Plus que 15 jours avant le scrutin

D'ici le 31 octobre, il faut déjà terminer la distribution des cartes d’identité et d’électeurs, qui est en cours. A ce jour, le million de cartes nationales d’identité distribuées a été franchi ainsi que le million de cartes d’électeurs, affirmait jeudi un très proche conseiller spécial du Premier ministre. Et, dit-il, aucune n’a été volée. L’objectif est de boucler l’opération le 23 octobre dans l’agglomération d’Abidjan. Or la distribution est en train de ralentir...

Autre défi à relever, la bataille de la sécurisation du processus électoral. Le Centre de commandement intégré qui en a la responsabilité a besoin de soutien. Quant au démantèlement des milices, il reste à faire. Or il ne reste plus que 15 jours avant le scrutin.

RFI