Présidentielle ivoirienne: le comptage des voix sera manuel


©

La Commission électorale indépendante a décidé ce jeudi soir 21 octobre que le comptage des voix sera manuel lors de l'élection présidentielle prévue le 31 octobre.

La CEI, la Commission électorale indépendante, connaît quelques dissensions. Certains membres de CEI mettaient en cause une convention passée avec une société de services informatique, filiale d’un bureau d’études dirigé par un proche du président Gbagbo.

Alors ce jeudi soir 21 octobre, lors d'un point de presse, le porte-parole de la CEI, Bamba Yacouba, annonce que la Société informatique de localisation et de sécurité, la SILS, est écartée et que le décompte des voix sera manuel. Par ailleurs, la CEI s'engage à respecter le délai légal de trois jours pour la proclamation des résultats.

Tout autre moyen technologique autre que le comptage physique des voix est écarté.
Bamaba Yacouba, porte-parole de la CEI
16-10-2013 - Par Norbert Navarro

De son coté, la SILS Technology, filiale du Bureau national d'études techniques et de développement que dirige Ahoua Don Mello, se défend de tout parti pris. Pour Ahoua Don Mello, parler de comptage à la main, en 2010, c'est archaïque.

 

 


A l'heure des nouvelles technologies de la communication, il est bien à propos d'utiliser des moyens rapides de transmissions d'informations ; car le décalage entre un comptage manuel et un comptage électronique est tel que toutes les aventures sont possibles...
Ahoua Don Mello, directeur général du BNET.
16-10-2013 - Par Norbert Navarro