8 000 Falashmouras d’Ethiopie autorisés à immigrer en Israël

Des Israéliens d’Ethiopie montrent des photos de Falashmouras lors d’une manifestation à Jérusalem le 18 juillet 2010.
© REUTERS/Baz Ratner/Files

Le gouvernement israélien a décidé, dimanche 14 novembre 2010, que quelque 8 000 Falashmouras éthiopiens pourront immigrer en Israël durant les quatre prochaines années. Cette population, descendante des juifs, est actuellement regroupée dans des camps, en Ethiopie, dans des conditions déplorables selon le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Converti de force au christianisme au XIXème siècle, les Falashmouras sont les descendants d’une communauté de juifs d’Ethiopie. En tout, quelque 8 000 personnes, considérées comme des ayant-droits à l’immigration en Israël, qui sont regroupées dans des camps de transit de l’agence juive en Ethiopie, dans la région de Gondar.

Après des années de tergiversations, le gouvernement israélien vient donc de décider de permettre leur immigration au cours des quatre prochaines années. « Nous avons le devoir moral, en tant que juifs et peuple d’Israël, de trouver une solution à ce problème », a déclaré le Premier ministre Benyamin Netanyahu.

600 Falashmouras seront amenés en Israël dans les prochains mois. Le rythme des arrivées sera ensuite fixé à 200 par mois, durant les trois prochaines années. Le plan prévoit également la fermeture des camps où cette population est regroupée.

A l’issue de ce processus, aucun autre membre de la communauté ne sera autorisé à immigrer, sauf dans le cas d’exception humanitaire. A leur arrivée en Israël, ils devront se plier aux exigences du rabbinat et se convertir au judaïsme.

Actuellement, plus de 120 000 juifs éthiopiens vivent en Israël, sans que cette communauté n’ait réellement réussi à s’intégrer au sein de la société.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.