« Biens mal acquis » : le président camerounais visé par une enquête à Paris

Le président camerounais Paul Biya, ici à Yaoundé le 21 mars 2009, fait l'objet d'une plainte concernant les « biens mal acquis ».
© AFP/Getty Images

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte déposée il y a trois semaines par une association pour « recel de détournements de fonds publics » visant le président camerounais. L'Union pour une diaspora active reproche à Paul Biya de s'être constitué un patrimoine immobilier personnel de plusieurs centaines de millions d'euros en France sur des fonds publics.

On ne l'apprend que maintenant mais l'enquête préliminaire a été ouverte la semaine dernière. De source judiciaire, l'enquête a été confiée aux policiers de l'office central de la répression de la grande délinquance financière. Reste à savoir maintenant jusqu'où pourra aller la procédure.

La précédente plainte déposée contre le président camerounais par une autre organisation avait été classée sans suite par le parquet de Paris. C'était en février dernier. Argument invoqué : l'immunité présidentielle dont bénéficie le chef de l'Etat.

La bataille a cependant payé récemment dans une affaire similaire : le 9 novembre dernier la Cour de cassation a jugé recevable une plainte, déposée par l'organisation Transparency international à l'encontre des présidents du Congo-Brazzaville, de Guinée équatoriale et de feu l'ancien chef d'Etat gabonais Omar Bongo.

Un an plus tôt la plainte avait été déclarée irrecevable par la Cour d'appel de Paris, car jusqu'à cet arrêt inédit, la justice française avait en effet toujours estimé que les associations de lutte contre la corruption ne pouvaient se prévaloir d'un préjudice personnel dans ce genre d'affaires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.