Démantèlement du camp d’El-Ayoun : feu vert du Parlement marocain pour la constitution d’une commission d’enquête

Des députés marocains en séance plenière.
© parlement.ma

Réunis le lundi 29 novembre 2010, les députés marocains ont opté pour la constitution d’une commission d’enquête autour des « événements » survenus récemment dans la ville d’El-Ayoun, et du démantèlement du camp Gdim Izik, situé dans cette même ville. Un démantèlement qui a suscité la réprobation de la Communauté internationale. D’ores et déjà, la tâche s’annonce difficile, en raison de la méfiance nourrie dans les deux camps : pro-marocains et indépendantistes.

Treize députés dont quatre issus de l’opposition vont constituer l’équipe d’enquêteurs. Leur mission : établir les responsabilités dans ce qui s’est passé à El- Ayoun. Qui a provoqué la violence, les forces de l’ordre suite à un démantèlement « sportif » du campement, comme le dit le front Polisario, ou alors un groupe de Sahraouis entrainés et armés, comme le dit le Maroc ? Le comité devra également établir s’il y a eu des blessés par balles et s’il y a eu une répression violente de la police, comme l’avance l’organisation Human Right Watch.

Un mandat délicat en somme et dont les conclusions feront difficilement l’unanimité, tant les deux camps, pro-marocains et indépendantistes, ne se font pas confiance. Ils s’accusent mutuellement de ne pas être objectifs. Bref, la tache s’annonce compliquée.

Selon un parlementaire joint par RFI, les députés ont six mois pour rendre leurs conclusions après avoir passé au moins 45 jours sur place. Ce qui est sûr, c’est que cette commission sera sans doute la seule à El-Ayoun. Le Maroc a officiellement refusé l’envoi d’une équipe d’enquêteurs internationaux sur place.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.