La haute représentante pour les Affaires étrangères de l’Union européenne, Catherine Ashton, à Genève, le 6 décembre 2010.
© Reuters

Ce lundi 6 décembre 2010, la chef de la diplomatie de l'Union européenne Catherine Ashton se dit prête à envisager des « sanctions » contre la Côte d'Ivoire si la crise politique née du deuxième tour de l'élection présidentielle n'est pas rapidement résolue. 

Avec notre bureau de Bruxelles,

L’Union européenne veut une solution rapide à la crise politique en Côte d’Ivoire. Pour pousser toutes les parties à agir en ce sens, la chef de la diplomatie des Vingt-Sept se dit donc prête à sanctionner le pays, faute d’une issue prochaine.

Notre dossier spécial : les défis de Ouattara

Catherine Ashton pointe en particulier tous ceux qui font obstacle à la transition pacifique du pays. Toutefois, la haute représentante pour les Affaires étrangères de l’Union n’a pas précisé le contenu exact de ces éventuelles sanctions.

L’un des premiers leviers d’action pourrait être l’aide au développement. Le programme européen établit sur plusieurs années en faveur de la Côte d’Ivoire s’élève à plus de 254 millions d’euros. Ces fonds doivent être utilisés pour lutter contre la pauvreté et œuvrer en faveur de la cohésion sociale. Cette aide est aussi cependant conditionnée à la pacification du pays et à la normalisation politique. L’UE pourrait aussi prendre des décisions en matière de coopération avec Abidjan, mais là aussi, Catherine Ashton n’a pas donné plus de détails.

A l’instar de la communauté internationale, l’Europe a apporté son soutien à Alassane Ouattara. Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et la chef de la diplomatie de l’Union ont ainsi appelé au calme. Ils demandent à toutes les parties de respecter les résultats du scrutin, certifiés par Young-jin Choi, le représentant spécial des Nations unies en Côte d’Ivoire.

RFI sur les ondes courtes

Pour nos auditeurs ivoiriens qui ne peuvent plus nous écouter en modulation de fréquence vous pouvez, si vous disposez d'un poste à ondes courtes, nous écouter dans la bande des 31 mètres sur 9.790 kilohertzs entre 6H et 7H TU /// 18 H et 21 H TU.

Dans la bande des 49 mètres, sur 5925 kilohertz entre 6 H et 7H TU.
Dans la bande des 25 mètres entre 7 H et 8H TU et enfin dans la bande des 19 mètres, sur 15 300 kilohertzs entre 8H et 11H30 TU et de 12H a 17 H TU.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.