Rencontre «historique» entre le président du Cameroun, Paul Biya, et son principal opposant John Fru Ndi

Le leader du Social Democratic Front, John Fru Ndi (g) et le président camerounais, Paul Biya (d).
© Photos : AFP / Montage : RFI

En déplacement à Bamenda pour la célébration du cinquantenaire de l'armée camerounaise, Paul Biya, le président du Cameroun, a rencontré le vendredi 10 décembre 2010 son principal opposant, John Fru Ndi, leader du Social democratic front, et ancien candidat à l'élection présidentielle. « Nous étions détendus et nous avons discuté franchement, à cœur ouvert », a notamment déclaré John Fru Ndi. Aucun commentaire n’est par contre venu de la présidence camerounaise.

L’emploi du temps officiel du président Paul Biya à Bamenda consacrait, sans plus de détail, quelques heures à d’éventuelles audiences. L’entretien entre le chef de l’Etat et son principal opposant Ni John Fru Ndi, président du Social democratic front (SDF), a finalement eu lieu à la mi-journée à la résidence présidentielle de Bamenda. D’après John Fru Ndi, joint par RFI, les échanges auraient été fructueux. Pendant une quarantaine de minutes, les deux hommes ont «brisé la glace».

Au centre des discussions : Elecam, l’organe en charge de l’organisation du scrutin présidentiel de 2011. John Fru Ndi ne détaille pas le contenu de cette discussion, mais confirme toutefois sa position : selon lui, Elecam n’est pas un organe indépendant susceptible de mener à bien sa mission. Depuis le lancement des inscriptions sur les listes électorales en août dernier, le SDF appelle les Camerounais à ne pas s’inscrire sur les listes.

Au soir du vendredi 10 décembre, la présidence n’avait pas encore communiqué sur cette rencontre. Il s’agissait d’une première entre les deux hommes en presque vingt ans d’existence du Social démocratic front. D’après le leader du SDF, le dialogue devrait se poursuivre prochainement.
 

A lire aussi:

Le train de la présidentielle s'ébranle

Présidentielle : et vint la campagne

 

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.