Au Sénégal, le comité directeur du PDS réclame l’exclusion d’Idrissa Seck


©

Au cours d’une réunion du Parti démocratique sénégalais (PDS), le parti du président Abdoulaye Wade, vendredi 10 décembre 2010, le comité directeur a demandé au conseil de discipline de prononcer l’exclusion d’Idrissa Seck. En dépit des appels à «rentrer dans le rang», l’ancien Premier ministre persiste à contester une troisième candidature d’Abdoulaye Wade. L'entourage d’Idrissa Seck, dénonce un non-respect des textes du parti.

Deux semaines après s’être réunis autour du président Abdoulaye Wade, et l’avoir désigné candidat du parti pour la présidentielle de février 2012, les membres du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), se sont à nouveau retrouvés. Ils ont voté une résolution en faveur de l’exclusion d’Idrissa Seck. Mamadou Lamine Ba est l’un des membres de l’instance. Il expose les raisons de ce vote :

«  Le seul et unique candidat du parti pour les élections prochaines, c’est maître Abdoulaye Wade. Quiconque conteste cette décision devrait subir des sanctions disciplinaires. C’est la raison pour laquelle le comité directeur a pris une résolution pour exclure Idrissa Seck des rangs du Parti démocratique sénégalais. C’est la commission de discipline qui a été mandatée pour réfléchir sur toutes les violations par rapport aux statuts et règlements intérieurs du parti ».

Dans l’entourage d’Idrissa Seck, on dit attendre cette convocation disciplinaire avec sérénité. Même si, selon Oumar Sarr, un proche collaborateur de l’ancien Premier ministre, les textes du parti n’ont pas été respectés :

«…Idrissa Seck est quand même tout à fait disposé à répondre devant cette commission. Et puis, bon, nous verrons le résultat. La vérité aujourd’hui constitutionnelle, c’est qu’Abdoulaye Wade ne peut plus se présenter...C’est un parti que nous aimons. Et nous avons le devoir de défendre les intérêts de ce parti …Et jusqu’à nouvel ordre, précise Oumar Sarr, nous restons à l’intérieur du PDS ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.