Côte d'Ivoire : incident armé autour de l’Hôtel du Golf à Abidjan - Afrique - RFI

 

  1. 03:10 TU Sessions d'information
  2. 03:30 TU Sessions d'information
  3. 04:00 TU Journal
  4. 04:15 TU Sessions d'information
  5. 04:30 TU Journal
  6. 04:34 TU Sessions d'information
  7. 04:40 TU Accents d'Europe
  8. 05:00 TU Journal
  9. 05:15 TU Sessions d'information
  10. 05:30 TU Journal
  11. 05:34 TU Sessions d'information
  12. 05:37 TU Grand reportage
  13. 05:57 TU Sessions d'information
  14. 06:00 TU Journal
  15. 06:15 TU Sessions d'information
  16. 06:30 TU Journal
  17. 06:40 TU Sessions d'information
  18. 06:50 TU Sessions d'information
  19. 06:58 TU Sessions d'information
  20. 07:00 TU Journal
  21. 07:15 TU Sessions d'information
  22. 07:30 TU Journal
  23. 07:43 TU Sessions d'information
  24. 08:00 TU Journal
  25. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  1. 03:10 TU Sessions d'information
  2. 03:30 TU Sessions d'information
  3. 04:00 TU Journal
  4. 04:15 TU Sessions d'information
  5. 04:30 TU Sessions d'information
  6. 05:00 TU Journal
  7. 05:15 TU Sessions d'information
  8. 05:30 TU Sessions d'information
  9. 06:00 TU Journal
  10. 06:15 TU Sessions d'information
  11. 06:30 TU Journal
  12. 06:43 TU Sessions d'information
  13. 07:00 TU Journal
  14. 07:15 TU Sessions d'information
  15. 07:30 TU Sessions d'information
  16. 08:00 TU Journal
  17. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  18. 08:30 TU Journal
  19. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  20. 09:00 TU Journal
  21. 09:10 TU Priorité santé
  22. 09:30 TU Journal
  23. 09:33 TU Priorité santé
  24. 10:00 TU Journal
  25. 10:10 TU 7 milliards de voisins
fermer

Afrique

Alassane Ouattara Côte d'Ivoire Politique Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo

Côte d'Ivoire : incident armé autour de l’Hôtel du Golf à Abidjan

media

Dans la capitale ivoirienne, la tension est vive autour de l'hôtel où sont retranchés Alassane Ouattara, ses partisans et son gouvernement. Des échanges de coups de feu, apparemment des tirs de sommation, ont été entendus ce lundi 13 décembre en fin de matinée. Cet incident intervient alors que l'Union européenne s'apprête à imposer des sanctions ciblées contre Laurent Gbagbo et son entourage.

Avec notre correspondant à Abidjan,

 
La situation était très tendue à la mi-journée ce lundi 13 décembre 2010, aux abords de l’Hôtel du Golf d’Abidjan où résident notamment Alassane Ouattara et les membres du gouvernement de son Premier ministre, Guillaume Soro. Celui-ci ayant justement manifesté son intention de retourner à son bureau cette semaine, les Forces de défense et de sécurité avaient en conséquence renforcé les barrages autour de l’hôtel dont le périmètre est à présent bouclé par un imposant dispositif de sécurité.
 
En fin de matinée, des tirs ont été entendus aux abords de l’hôtel. Selon des témoignages concordants, tout aurait commencé ce lundi matin quand des ex-rebelles des Forces nouvelles, retranchés dans le bâtiment, auraient tenté de forcer un barrage des FDS, les Forces de défense et de sécurité, demeurées fidèles à Laurent Gbagbo. Ne pouvant franchir le barrage, ces militaires des forces armées des Forces nouvelles auraient, sous la contrainte, ramené à l’hôtel deux hommes en armes qui défendaient le barrage, non sans avoir, semble-t-il, échangé des tirs de sommation avec les FDS.
 
Celles-ci ont aussitôt appelé des renforts qui sont à présent sur place, bouclant, kalachnikov et talkies-walkies en mains, le quartier de la Riviéra Golf où vient donc de se dérouler le premier incident armé entre militaires des deux camps Ouattara et Gbagbo, depuis le second tour de la présidentielle.

Avec notre bureau de Bruxelles,

Les sanctions décidées par les ministres des Affaires étrangères européens sont du même type que celles utilisées par exemple à l’encontre de la junte birmane, à savoir, l’interdiction de visas pour entrer sur le territoire de l’Union européenne et le gel des avoirs détenus dans l’UE.

La liste des personnes concernées doit encore être établie. Ce sera fait dans les jours qui viennent. Ces sanctions viseront évidemment le président sortant, Laurent Gbagbo, et son entourage puisque le texte adopté ici cible « les responsables qui ont refusé de se placer sous l’autorité du président démocratiquement élu ».

Dès le début, l’Union européenne avait reconnu la victoire d’Alassane Ouattara et sa légitimité au sortir des urnes. Pour les Européens, il s’agit d’envoyer un message politique fort, de sanctionner Laurent Gbagbo et ceux qui font obstruction, selon les termes de la résolution, au processus de paix et de réconciliation nationale et menacent l’aboutissement du processus électoral.

Ces sanctions, décidées par ailleurs en l’absence de la ministre française des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie, seront donc d’application immédiate. Les Vingt-Sept se sont en outre gardés de toucher à l’aide de développement européenne en faveur de la Côte d’Ivoire pour un montant prévu de plus de 250 millions d’euros car la suspension de cette aide pourrait sanctionner non seulement le président sortant, mais aussi la population ivoirienne.


 

Pour nos auditeurs ivoiriens qui ne peuvent plus nous écouter en modulation de fréquence vous pouvez, si vous disposez d'un poste à ondes courtes, nous écouter dans la bande des 31 mètres sur 9.790 kilohertzs entre 6H et 7H TU /// 18 H et 21 H TU.

Dans la bande des 49 mètres, sur 5925 kilohertz entre 6 H et 7H TU.
Dans la bande des 25 mètres entre 7 H et 8H TU et enfin dans la bande des 19 mètres, sur 15 300 kilohertzs entre 8H et 11H30 TU et de 12H a 17 H TU.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.