Madagascar : Rajoelina nomme 26 nouveaux généraux


©

A Madagascar, le président de la Haute autorité de transition (HAT) Andry Rajoelina a promulgué mercredi soir 15 décembre en Conseil des ministres 26 généraux au sein de l’armée. Parmi eux figurent des officiers supérieurs qui ont contribué à l' accession de Rajoelina au pouvoir.

S’il est une chose dont Madagascar ne manque pas, c’est bien de généraux. Il y en a autant sur la Grande île qu’en France où le nombre de militaires est pourtant plus de dix fois supérieur. Il y a ainsi dans l’armée malgache presque autant de généraux que de lieutenants. Certains se permettent alors de dire que cette armée marche sur la tête, même si actuellement la situation s’explique, en partie, par le nombre d’officiers formés durant l’époque communiste.

Cette année, le régime a aussi voulu récompenser certains de leur fidélité et de leur implication durant les moments chauds, et satisfaire un maximum de monde pour ne se mettre personne à dos. Cela n’empêche pas certaines frustrations d’autant que durant la confection de la liste finale, âprement discutée ces derniers jours, les militaires se sont sentis écartés par les politiques.

Parmi les nouveaux généraux, le plus rapide à accéder à la fonction est Richard Ravalomanana. Sans lien de parenté avec l’ancien président, il est bien connu du grand public. Commandant de la gendarmerie à Antananarivo, c’est lui qui est en première ligne chaque fois qu’il y a des tensions dans la capitale. 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.