Ikililou Dhoinine, nouveau président des Comores : le changement dans la continuité


©

La commission électorale de l’Union des Comores a proclamé le mercredi 29 décembre 2010, la victoire d’Ikililou Dhoinine, président de l’Union des Comores. Selon les premiers résultats du scrutin du 26 décembre, Ikililou Dhoinine aurait recueilli 61% des suffrages. Il sera donc le premier Mohélien à diriger le pays. En raison de sa proximité avec l’ex-président Sambi, Ikililou Dhoinine aura pour tache la mise en oeuvre des promesses de son prédécesseur.

Les nouveaux gouverneurs promettent de travailler avec le pouvoir central
10-10-2013 - Par Juliette Rengeval

Pendant toute la campagne, Ikililou Dhoinine s’est inscrit dans la continuité du président Sambi. Les deux hommes ont beau avoir des personnalités très différentes, c’est la même politique qui devrait s’appliquer. Le président élu, selon les résultats officiels provisoires, est un homme assez réservé alors que le sortant, Ahmed Abdallah Sambi est charismatique et habile orateur. Il appartient à Ikililou Dhoinine maintenant de mettre en œuvre les nombreuses promesses de son prédécesseur.

Il y aura d’abord l’argent de la conférence de Doha, au Qatar, 500 millions de dollars sont promis cette année. La commission prévue dans ce cadre doit être mise en place dans les prochaines semaines. Elle doit étudier les projets qui bénéficieront de cette manne financière.

Ikililou Dhoinine devrait se voir accorder, dans un premier temps en tous cas, une assez grande marge de manœuvre. La récente réforme institutionnelle a mis fin en principe au débat sur les compétences de l’union et des îles autonomes. Et les nouveaux gouverneurs des îles, à la Grande Comore et à Anjouan notamment, pourraient être plus coopératifs avec le pouvoir central.