Après le rapt de 2 Français au Niger, les ravisseurs courent toujours

Vue de Niamey.
© Creative Commons / diasUndKompott

Deux Français ont été enlevés dans la soirée du vendredi 7 janvier 2011, au Niger, alors quils étaient attablés dans un restaurant de la capitale. Les ravisseurs, le visage dissimulé par un turban et parlant arabe, ont pris la fuite en direction de la frontière malienne. Les opérations de recherche sont toujours en cours.

Il semble, je suis prudent, que la garde nationale nigérienne poursuive les terroristes dans leur progression vers le Mali, cette opération est en cours...

Nicolas Sarkozy
08-01-2011

Les opérations de recherche des deux Français enlevés sont actuellement en cours. Selon une source proche des autorités nigériennes, la poursuite des ravisseurs s’est engagée dès hier soir, vendredi. Mais il y a eu un flottement de trois quarts d’heure, reconnaît la même source. Assez de temps pour permettre aux preneurs d’otage de distancer leurs poursuivants.

Le 4x4, immatriculé au Bénin, si on en croit les témoins de l’enlèvement, s’est donc dirigé vers la frontière malienne, située à 200 km au nord de Niamey. Ce qui explique la chasse engagée par les forces de défense et de sécurité sur tous les principaux axes reliant le Niger au Mali à partir de la capitale nigérienne. Et selon la radio nationale nigérienne, un premier accrochage a déjà eu lieu la nuit dernière entre les preneurs d’otage et les forces de l’ordre.

La Voix du Sahel dit que le chef de l’unité de l’armée a été grièvement blessé lors de cet accrochage. Les ravisseurs n’auraient qu’un seul véhicule et selon différentes sources, ils n’auraient pas réussi, pour le moment, à quitter le territoire nigérien. La frontière avec le Mali est actuellement fermée.

Jusqu’à présent, aucune revendication n'a encore été communiquée. A l’heure qu’il est, rien ne permet d’affirmer qu’il s’agit du même groupe qui a enlevé 5 Français, un Togolais et un Malgache dans le nord du Niger en septembre dernier. Ces employés du groupe nucléaire français Areva sont détenus dans le désert malien.

Les Nigériens en parlent aussi évidemment, mais ce surtout les Blancs [qui en parlent], pas que les Français...

Témoignage de la directrice du restaurant, le "Tabakadi"
08-01-2011
Deux français enlevés hier soir à Niamey, dans un restaurant, « Le Toulousain » du quartier résidentiel du Plateau, dans le centre-ville. Le rapt a été effectué par deux individus aux visages dissimulés par des turbans. Comment l'évènement est vécu ce matin dans la capitale nigérienne ?
Des habitants de Niamey réagissent à l'enlèvement des deux Français
08-01-2011

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.