En Afrique du Sud, l'ANC fête ses 99 ans


©

Plus de 40 000 personnes ont assisté le 8 janvier 2011 à la grande messe annuelle du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir, qui fêtait ses 99 ans. Dans le stade de Polokwane plein à craquer, Jacob Zuma s'est adressé à une foule acquise à sa cause, et a tenu un discours qui ressemblait à un programme de réformes pour l'année à venir.

2011 sera l'année de l'emploi ! C'est ce qu'a assuré Jacob Zuma. Son objectif : faire baisser le taux de chômage qui atteint les 40% selon l'OCDE et améliorer la redistribution des richesses. Le président sud-africain a aussi déclaré vouloir donner un coup d'accélérateur à la réforme agraire qui a pris énormément de retard. Il s'agit de redistribuer 30% des terres à l'horizon 2014. Pour le chef de l’Etat, la possession de parcelles par des étrangers pourrait donc bien subir des restrictions cette année.

Quant au trublion de l'ANC, Julius Malema, leader de la Ligue de la jeunesse du parti, il a une nouvelle fois appelé à la nationalisation des mines. Ce serait pour lui la solution pour lutter contre la pauvreté dans le pays le plus inégalitaire au monde.

Des discours destinés à séduire à nouveau l'électorat noir et pauvre. En jeu : les élections locales prévues en mai ou juin prochain. Lors du dernier scrutin en 2009, l'ANC a perdu des voix dans toutes les provinces, sauf dans le Kwazulu Natal, la région d'origine de Jacob Zuma.