Republier
Soudan

Le dirigeant islamiste Hassan al-Tourabi une nouvelle fois arrêté au Soudan

Des supporters du leader islamiste Hassan al-Tourabi lui manifestent leur soutien, au quartier général du PCP à Khartoum, le 18 janvier 2011.
© Mohamed Nureldin Abdallah / Reuters

Hassan al-Tourabi a été arrêté le 18 janvier 2001 après avoir déclaré qu'« un soulèvement populaire » comme celui qui vient de se produire en Tunisie « était probable au Soudan ». L'opposant islamiste considéré comme l'architecte du coup d'Etat ayant porté au pouvoir le président el-Béchir en 1989 a été arrêté à plusieurs reprises ces dix dernières années. D'autres membres de son mouvement, le PCP (Parti du congrès populaire) auraient également été interpellés.

Hassan al-Tourabi, est il perçu comme l'opposant le plus dangereux ? En tout cas, d'autres poids lourds de l'opposition ont tenu dimanche 16 janvier les mêmes propos que lui sans faire l'objet d'arrestation. « Le terrain est prêt pour un soulèvement populaire » a par exemple déclaré Moubarak al-Fadil, l'un des ténors du vieux parti Oumma.

«La crise actuelle peut seulement finir par la fin du régime totalitaire et la fin du parti unique» affirmait en écho lors d'une conférence de presse Farouk Abou Issa, porte-parole des forces de la coalition qui regroupe le Parti communiste, le Parti du congrès populaire de Tourabi et le parti Oumma de Sadek el-Mahdi.

Ecroué à plusieurs reprises depuis dix ans, Hassan al-Tourabi fait sans doute peur aussi parce qu'il entretient des liens avec le JEM (Mouvement pour la justice et l'égalité), la rébellion du Darfour la plus active.

Le régime d'Omar al-Béchir se sent-il menacé ?

Khartoum se débat en ce moment sur plusieurs fronts. Sur le front économique, la montée de l'inflation et l'abandon des subventions suscitent la grogne des Soudanais du Nord qui voient tous les prix des denrées alimentaires augmenter de 20 a 30%.

Sur le terrain politique cette fois, la partition annoncée du Sud-Soudan est un autre facteur de fragilisation du régime al-Béchir. Dans son histoire récente, le Soudan a déjà connu deux soulèvements populaires qui ont abouti en 1964 et 1985 au renversement de pouvoirs militaires.

 

... on ne sait pas quand ils vont le libérer, on ne sait pas non plus où il est exactement…Il demande toujours un changement de régime avec des moyens pacifiques...

Oumama al-Tourabi, la fille du leader islamiste, raconte l'arrestation de son père
19-01-2011

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.