Le camp Gbagbo retire l’accréditation de l’ambassadeur de France

Jean-Marc Simon, ambassadeur de France à Abidjan, le 20 décembre 2010.
© RFI

Le gouvernement de Laurent Gbagbo, l'un des deux présidents ivoiriens proclamés, a « mis fin à l'accréditation » samedi 22 janvier de l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, Jean-Marc Simon. «Il est maintenant considéré comme un sans-emploi, un citoyen français, ordinaire, qui n'est plus pour nous un interlocuteur», déclare Ahoua Don Mello, le porte-parole du président ivoirien sortant. Paris considère cette décision comme « nulle, non avenue et dépourvue de tout effet juridique ».

Notre dossier spécial : les défis de Ouattara

C’est une première dans l’histoire des relations entre la France et son ancienne colonie ivoirienne. Jamais, en effet, il n’avait été mis ainsi fin à l’accréditation de l’ambassadeur de France à Abidjan.

L’incident précédent, d’une moindre ampleur il est vrai, remonte à fin 2002, quand le président Laurent Gbagbo avait demandé et obtenu le rappel de l’ambassadeur Renaud Vignal, remplacé aussitôt par Gildas Le Lidec.

Jean-Marc Simon, ambassadeur de France en Côte d'Ivoire
23-01-2011

Cette fois-ci, il s’agit d’une mesure de représailles qui vise à retirer son accréditation à l’actuel ambassadeur de France en Côte d’Ivoire Jean-Marc Simon.

Selon une source diplomatique à Abidjan, la décision du gouvernement Gbagbo a été la conséquence d’une autre décision, prise, celle-ci, samedi matin par Paris, de donner trois jours à l’ambassadeur ivoirien en France Pierre Kipré pour quitter le pays. Le professeur Kipré avait été nommé par Laurent Gbagbo. Or Alassane Ouattara a nommé le journaliste Ali Coulibaly ambassadeur à Paris.

Ahoua Don Mello, porte-parole de Laurent Gbagbo
23-01-2011

Pour autant, il ne s’agit pas d’une rupture des relations diplomatiques. Le gouvernement Gbagbo reconnaît toujours la légitimité de l’ambassade de France à Abidjan même si la France ne reconnaît pas le gouvernement Gbagbo.

Le ministère français des Affaires étrangères juge « nulle, non avenue, et sans effet juridique » cette décision à l’encontre de Jean-Marc Simon à qui le gouvernement Gbagbo demande de plier bagages dans un délai non précisé.

Monsieur Jean-Marc Simon, notre ambassadeur à Abidjan est accrédité auprès du seul président légitime de Côte d'Ivoire c'est-à-dire auprès du président Alassane Ouattara.

Bernard Valero, porte-parole du Quai d'Orsay
22-01-2011

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.