Côte d'Ivoire : l'Ouganda demande une enquête sur le scrutin - Afrique - RFI

 

  1. 21:33 TU Si loin si proche
  2. 22:00 TU Journal
  3. 22:10 TU Archives d'Afrique
  4. 22:30 TU Journal
  5. 22:40 TU Archives d'Afrique
  6. 23:00 TU Journal
  7. 23:10 TU Atelier des médias
  8. 23:30 TU Journal
  9. 23:33 TU Atelier des médias
  10. 21:33 TU Mondial sports
  11. 22:00 TU Journal
  12. 22:10 TU Le débat africain
  13. 22:30 TU Journal
  14. 22:40 TU Le débat africain
  15. 23:00 TU Journal
  16. 23:10 TU Carrefour de l'Europe
  17. 23:30 TU Journal
  1. 21:33 TU Le club RFI
  2. 22:00 TU Journal
  3. 22:10 TU Archives d'Afrique
  4. 22:30 TU Journal
  5. 22:40 TU Archives d'Afrique
  6. 23:00 TU Journal
  7. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  8. 23:30 TU Journal

Dernières infos

  • Ligue des champions CAF (demi-finale aller): Sétif 2 - 1 TP Mazembé
  • Yémen: l'ONU annonce un «accord» pour résoudre la crise
  • Liban: attentat suicide contre un barrage du Hezbollah qui aurait fait plusieurs morts (sécurité)
  • Yémen: couvre-feu dans quatre quartiers de Sanaa en raison des combats (officiel)
  • Reprise des négociations israélo-palestiniennes le 24 septembre au Caire (responsables)
  • Volley-ball : le Brésil élimine la France en demi-finale du Mondial (15-12 au 5e set)
fermer

Afrique

Alassane Ouattara Côte d'Ivoire Politique Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo Ouganda

Côte d'Ivoire : l'Ouganda demande une enquête sur le scrutin

media

Yoweri Museveni, président de l'Ouganda, considère que la position des Nations unies sur la Côte d'Ivoire était « simpliste ». Il a en conséquence appelé à l'ouverture d'une enquête sur l'élection présidentielle de novembre, selon Tamale Mirundi, porte-parole de la présidence ougandaise.

« Nous pensons qu'une proposition pourrait être faite à l'Union africaine : une enquête plus approfondie sur l'élection est nécessaire », a déclaré Tamale Mirundi, porte-parole de la présidence ougandaise. 

Selon lui, Yoweri Museveni serait favorable à « une approche sérieuse concernant l'examen du processus (électoral), dont l'enregistrement des électeurs et de qui a voté ». « L'enquête pourrait être confiée à une commission spéciale de l'Union africaine (UA) », a-t-il ajouté.

«Si des élections sont contestées, il ne faut pas se contenter de proclamer la victoire d'un candidat. Il faut enquêter pour comprendre ce qui n'a pas fonctionné », a-t-il précisé au quotidien privé ougandais Daily Monitor

La communauté internationale a reconnu Alassane Ouattara vainqueur de l'élection présidentielle de novembre que le président sortant Laurent Gbagbo affirme de son côté avoir gagnée, refusant en conséquence de quitter son poste. Cette impasse fait craindre un durcissement du conflit.

Harmoniser la position de l'Union africaine

Les chefs d'Etat de l'Union africaine se réuniront les 30 et 31 janvier au siège de l'UA à Addis Abeba en Ethiopie. Ils auront notamment pour objectif d'harmoniser leurs positions sur la Côte d'Ivoire. Si le Nigeria est favorable à une solution militaire, pour sa part l'Afrique du Sud se tient à une position identique à celle de l'Ouganda.

Le président sud-africain Jacob Zuma a souligné vendredi le blocage de la situation « malgré tous les efforts » et a plaidé pour trouver « quelque chose d'autre que demander à l'un des deux chefs de partir ». Le président en exercice de l'UA, le président malawite Bingu wa Mutharika, est arrivé ce mardi 25 janvier 2011 en Côte d'Ivoire pour rencontrer Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara.

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.