Echanges entre le président Ali Bongo Ondimba et l’opposant André Mba Obame - Afrique - RFI

 

  1. 21:33 TU Danse des mots
  2. 22:00 TU Sessions d'information
  3. 22:30 TU Sessions d'information
  4. 23:00 TU Journal
  5. 23:10 TU Autour de la question
  6. 23:30 TU Journal
  7. 23:33 TU Autour de la question
  8. 21:33 TU Danse des mots
  9. 22:00 TU Sessions d'information
  10. 22:30 TU Sessions d'information
  11. 23:00 TU Journal
  12. 23:10 TU Autour de la question
  13. 23:30 TU Journal
  1. 21:33 TU Radio foot internationale
  2. 22:00 TU Sessions d'information
  3. 22:30 TU Sessions d'information
  4. 23:00 TU Journal
  5. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  6. 23:30 TU Journal
Urgent

Il s’agit d’une petite fille âgée de 2 ans, originaire de la ville de Kayes, dans l’ouest du pays. Elle revenait de Guinée. Sa famille l’a amenée spontanément à l’hôpital après les premiers symptômes. Les analyses ont confirmé, ce jeudi 23 octobre, qu’elle était porteuse du virus Ebola.

fermer

Afrique

Gabon Présidentielle gabonaise

Echanges entre le président Ali Bongo Ondimba et l’opposant André Mba Obame

media

Au Gabon, André Mba Obame qui s’est proclamé président de la République est toujours retranché dans les locaux du Programme des Nations unies pour le développement à Libreville. Le chef de l'Etat,  Ali Bongo, qui tenait jeudi 27 janvier un conseil des ministres décentralisé, a jugé «ridicule» l'initiative de son opposant.

Ali Bongo Ondimba a apporté une réponse à l’opposant André Mba Obame qui s’est proclamé président de la République. Elle est venue de Tchibanga (sud-ouest), où il a présidé un conseil des ministres décentralisé. « Je préfère être un amateur de la politique qu'un professionnel du ridicule », a commenté  Ali Bongo.
 

Vous avez devant vous le président de la République gabonaise ; les Gabonais attendent de lui qu'ils fassent un certain travail et c'est eux seuls qui, au terme de son mandat, décideront si oui ou non il doit partir.
Ali Bongo Ondimba, président du Gabon 10/10/2013 - par Yves-Laurent Goma écouter

André Mba Obame réplique des locaux du Pnud à Libreville où il s’est réfugié condamnant la démesure des moyens déployés. Il revient sur tous les obstacles que le pouvoir a mis sur son chemin.
 

Est-ce que la meilleure façon de répondre à un acte que l'on considère comme ridicule est de radier des membres adhérents à cette initiative en les rayant de la fonction publique ?
André Mba Obame, leader du parti d'opposition l'Union nationale 10/10/2013 - par Stanislas Ndayishimiye écouter


« Tout en réfutant tout option insurrectionnelle, répressive ou judiciaire qui ne ferait qu'accentuer la crise avec des conséquences imprévisibles, nous appelons à l'ouverture d'un dialogue politique national sur les élections, les institutions et la Constitution avec la participation de toutes les forces vives de la nation », affirme le communiqué de l'Observatoire de la démocratie. Cette association avait vu le jour après la mort du président Omar Bongo Ondimba, pour superviser l'élection présidentielle du 30 août 2009. « Toute autre option ne sera que suicidaire », estime l'Observatoire de la démocratie.

A la mort du président Omar Bongo en juin 2009, son fils Ali lui avait succédé après un scrutin controversé, en août 2009. Des échauffourées en septembre 2009 avaient fait plusieurs morts à Port-Gentil. Les résultats de la présidentielle à un tour avait placé André Mba Obame en troisième position, 25,33% des voix, derrière Ali Bongo 41,79% et Pierre Mamboundou 25,66%.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.