Niger : alliance de six partis pour la présidentielle - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Couleurs tropicales

 

  1. 02:33 TU Couleurs tropicales
  2. 03:00 TU Journal
  3. 03:15 TU Sessions d'information
  4. 03:30 TU Journal
  5. 03:33 TU Sessions d'information
  6. 03:40 TU Accents d'Europe
  7. 04:00 TU Journal
  8. 04:15 TU Sessions d'information
  9. 04:30 TU Journal
  10. 04:33 TU Sessions d'information
  11. 04:37 TU Grand reportage
  12. 04:57 TU Sessions d'information
  13. 05:00 TU Journal
  14. 05:15 TU Sessions d'information
  15. 05:30 TU Journal
  16. 05:40 TU Sessions d'information
  17. 05:50 TU Sessions d'information
  18. 06:00 TU Journal
  19. 06:15 TU Sessions d'information
  20. 06:30 TU Journal
  21. 06:43 TU Sessions d'information
  22. 07:00 TU Journal
  23. 07:10 TU Sessions d'information
  24. 07:30 TU Journal
  25. 07:40 TU Grand reportage
  1. 02:33 TU Couleurs tropicales
  2. 03:00 TU Journal
  3. 03:15 TU Sessions d'information
  4. 03:30 TU Sessions d'information
  5. 04:00 TU Journal
  6. 04:15 TU Sessions d'information
  7. 04:30 TU Sessions d'information
  8. 05:00 TU Journal
  9. 05:15 TU Sessions d'information
  10. 05:30 TU Sessions d'information
  11. 06:00 TU Journal
  12. 06:15 TU Sessions d'information
  13. 06:30 TU Journal
  14. 06:43 TU Sessions d'information
  15. 07:00 TU Journal
  16. 07:10 TU Sessions d'information
  17. 07:30 TU Sessions d'information
  18. 08:00 TU Journal
  19. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  20. 08:30 TU Journal
  21. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  22. 09:00 TU Journal
  23. 09:10 TU Priorité santé
  24. 09:30 TU Journal
  25. 09:33 TU Priorité santé
fermer

Afrique

Niger

Niger : alliance de six partis pour la présidentielle

media

Les Nigériens voteront le 31 janvier pour les législatives et le premier tour de la présidentielle. Dix candidats sont en lice, pour ce scrutin très ouvert. Ces derniers jours, le paysage politique nigérien a changé avec d’un côté Mahamadou Issoufou du PNDS et de l’autre, six partis réunis dans une alliance pour la réconciliation nationale, l’ARN. Certains alliés du PNDS comme le Moden Lumana et le CDS Ramahaya sont allés rejoindre le MNSD, l’ancien parti de Tandja, renversé en février dernier par une junte militaire. 

Pas facile d’imposer en quelques jours, une nouvelle alliance politique à des militants. Les couleurs du Moden Lumana de Hama Amadou et du CDS de Mahamane Ousmane étaient absents, le jeudi 27 janvier à Niamey au meeting de Seini Oumarou du MNSD. Mais dans chaque camp, on veut croire à cette « Alliance pour la réconciliation nationale » .

Ibrahim est depuis 10 ans au MNSD : « Au début cela m’a un peu surpris, surtout l’alliance avec Lumana de Hama Amadou parce qu’à un moment donné, le MNSD et Lumana se disent vraiment des choses qui ne sont pas agréables à entendre ni à voir. Mais quand j’ai analysé, j’ai compris et j’ai accepté »

Hama Amadou s’est vigoureusement opposés au MNSD de Seini Oumarou durant le tazartché de Mamadou Tandja. Mais les militants sont pragmatiques : la politique, c’est la politique :  « Franchement, Hama Amadou et Seini Oumarou étaient toujours de grands amis, mais un peu, la politique a voulu les séparer. Mais maintenant c’est la réconciliation nationale».

Ces derniers jours, les leaders de l’Alliance ont cherché à unir leurs moyens pour battre campagne. Hama Amadou et Mahamane Ousmane ont partagé le même avion pour sillonner l’est et le sud du pays. Ils ont animé un meeting commun à Zinder avec Boubacar Cissé.

Pendant ce temps, d’autres comme comme Cheiffou Amadou ont fait campagne en solitaire, car lundi il y a deux scrutins très différents comme le souligne ce militant : «Pour le premier tour, chacun pour soi. L’alliance est là au deuxième tour. Mais maintenant il ya l’alliance pour les législatives. Il y a des secteurs où le MNSD ne se présente pas. On donne libre choix aux électeurs. L’essentiel c’est de rester dans le cadre des six».

Les six alliés de l’ARN, une alliance pour la réconciliation nationale dont l’avenir se joue beaucoup sur ce premier tour de la présidentielle.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.