Le fichier électoral du Sénégal validé par une mission d’experts internationaux


©

Au Sénégal, le scrutin présidentiel aura lieu dans un peu plus d’un an. Lors des précédentes élections, l’opposition avait contesté la validité du fichier électoral, et il avait donc été décidé qu’une mission d’experts indépendants viendrait auditer ce fichier.

Cette mission qui a été financée par l’Union européenne, les Etats-Unis et l’Allemagne a travaillé ces derniers mois et a remis la semaine dernière au président Abdoulaye Wade son rapport. RFI a pu se procurer copie du texte. Les experts marquent globalement leur satisfaction sur l’état du fichier électoral.

Les experts mandatés par l’Union européenne, les Etats-Unis et l’Allemagne sont affirmatifs. Le système électoral sénégalais est-en l’état- « crédible ». « Le code électoral, dit le rapport, prend en compte les exigences du suffrage universel ». Les procédures de révision des listes « garantissent un processus égalitaire à tous les citoyens ». Près de 98% des électeurs inscrits dont l’adresse était suffisamment claire ont été formellement identifiés.

Du côté de la majorité présidentielle, ce rapport à un goût de revanche. « Nous nous réjouissons de voir que plusieurs des accusations lancées par l’opposition ont été battues en brèche », a déclaré à RFI Makhtar Guèye, le porte-parole adjoint de l’Alliance Sopi pour Toujours, qui espère que cet audit indépendant permettra d’aller vers des élections apaisées.

L’opposition, elle, continue à afficher sa vigilance : « Plutôt que de se glorifier sur la qualité du fichier, il faut travailler à lever les limites pointées par les experts », indique Serigne Mbaye Thiam, en charge des élections au parti socialiste. L’opposant rappelle par exemple que, selon cet audit, 27 % des photos d’électeurs enregistrées sont de piètre qualité, ce qui pourrait gêner l’identification des votants.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.