Les tortues marines de Madagascar en grand danger

Une tortue à soc de Madagascar.
© Getty Images/Martin Harvey

A Madagascar, on parle souvent du lucratif trafic des tortues terrestres, dont deux espèces endémiques sur quatre sont fortement menacées, mais la survie des tortues marines est aussi source d’inquiétude. Aujourd’hui, quasiment plus aucune tortue vient pondre ses œufs sur les côtes malgaches et la connaissance même de l’animal se perd parmi la population. Un atelier a donc eu lieu cette semaine pour tenter de mettre en place un plan national de conservation.

Une enquête récente de l’ONG Blue Venture a révélé que quelque 16 000 tortues marines en voie de disparition sont capturées chaque année dans une seule région de Madagascar. Même si l’on trouve essentiellement ces reptiles au large des côtes Ouest et Sud, cette information prouve à quel point les cinq différentes espèces sont menacées.

 

Davantage que les gros bateaux, à qui l’on a imposé un système qui permet aux tortues d’échapper aux filets, ce sont les petits pêcheurs qui sont responsables de leur raréfaction. La croissance de la population conjuguée à sa paupérisation et à la diminution de ses ressources traditionnelles expliquent pourquoi la tortue marine est désormais régulièrement consommée.

La tortue est aussi utilisée dans le cadre de pratiques coutumières, une spécificité qui pourrait d’ailleurs être prise en compte dans la loi malgache, qui interdit aujourd’hui toute forme de pêche.

Mais le problème ne se trouve pas qu’en mer. On remarque que les tortues viennent de moins en moins pondre leurs œufs sur les côtes malgaches, alors qu’elles ont normalement la mémoire de leurs lieux d’habitat. On n’a ainsi trouvé aucun nid depuis plusieurs années, d’autant que les populations locales semblent avoir perdu leur connaissance traditionnelle des lieux de ponte. Elles ne les identifient donc pas sur les plages, voire les détruisent.

Selon les spécialistes, si la génération actuelle n’arrive pas à se reproduire, sans doute n’y aura-t-il plus jamais de tortues marines à Madagascar.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.