Republier
Tchad

Législatives au Tchad : un vote dans le calme mais une certaine désorganisation

Bureau de vote à Ndjamena, le 13 février 2011.
© Gael Cogne / AFP

Les Tchadiens votaient dimanche 13 février 2011 dans le cadre des élections législatives pour remplacer l’Assemblée nationale en place depuis 2002. Plus de 1.400 candidats étaient en lice pour les 188 sièges dans la nouvelle assemblée. Il s'agit d'un scrutin à un tour. Il n’y a pas eu d’incidents majeurs à signaler lors de cette journée de vote, mais beaucoup de ratés.

Le point sur les problèmes d'organisation du scrutin
14-02-2011

Dimanche soir à l’heure de la clôture des bureaux de vote, aucun incident majeur n'avait été signalé mais le vote a été émaillé de nombreux problèmes d'organisation. Près de 2 000 observateurs, nationaux et internationaux, ont été déployés à travers le pays. Massalbaye Tenebaye coordonne les observateurs nationaux de la Coalition pour des élections indépendantes et libre. Il livre ses premières conclusions.

Les avis sur le déroulement du scrutin varient selon que l’on a voté facilement ou pas.

Dans mon quartier il y a trois bureaux mais un seul a ouvert le matin, les deux autres n’ont commencé à travaillé que dans l’après-midi. Ça décourage ! ... Moi je déplore le manque d’organisation… la CENI a manqué beaucoup de choses !

Reportage dans les bureaux de vote à Ndjamena
14-02-2011

Malgré les problèmes d'organisation et compte tenu du fait qu'il s'agissait du premier scrutin organisé depuis huit ans, le bilan est globalement satisfaisant selon Saleh Kebzabo, chef de file du parti d'opposition UNDR.

Ndjamena a vraiment la palme d'or des dysfonctionnements et des tentatives de fraude. Dans le septième arrondissement on a assisté à un cas de tentative de fraude grotesque:on a déposé deux urnes qui étaient déjà pleines, avec toutes les signatures. Là, la population a réagi... Dans le reste du pays il y eu aussi des cas de dysfonctionnements... mais globalement c'est la première élection vraiment transparente dans notre pays...

Le premier scrutin vraiment transparent selon Saleh Kebzabo
14-02-2011

Mahamat Hissène est le porte-parole du parti au pouvoir, le MPS, qui compte bien conserver sa majorité absolue au Parlement. Lui aussi est satisfait de la façon dont le scrutin s'est déroulé tout au long de la journée de dimanche.

Les élections se sont déroulées sans heurts, dans la sérénité. Tous les partis politiques attendent les résultats dans le calme. C'est déjà une avancée... c'est la première élection organisée sans la participation de l'administration. La CENI a manqué de logistique dans beaucoup d'endroits et d'expériences certainement aussi...

Par rapport aux élections précédentes beaucoup de progrès ont été accomplis
14-02-2011

Ces premières élections nationales de l'année au Tchad seront suivies, le 3 avril, du premier tour de la présidentielle, avant des élections locales en juin.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.