Republier
Djibouti

En dépit des arrestations, la contestation ne faiblit pas à Djibouti


©

La contestation grandit à Djibouti. Après le grand rassemblement organisé, vendredi 18 février 2011, par l'opposition qui exige le départ du président Ismaël Omar Guelleh, des heurts ont encore éclaté samedi matin en périphérie de la capitale. Trois dirigeants de l'opposition ont été arrêtés avant d'être relâchés. Et malgré les pressions, la coalition de l'Union pour l'alternance démocratique (UAD) ne baisse pas les bras.

Loin d’être abattu le président de la coalition de l’UAD (Union pour l'alternance démocratique) se dit renforcé dans sa détermination. Ismaël Guedi Hared aura donc été arrêté quelques heures ce samedi. Mais il affirme qu’aucun motif, aucune charge ne lui a été notifié. Il est donc rentré chez lui et promet de nouvelle mobilisation car, selon lui, les pressions des autorités sont bien la preuve qu’elles sont embarrassées.

Dans une première réaction officielle, le gouvernement, lui, fait état de deux morts après la mobilisation de vendredi. Un manifestant qui a été heurté par un véhicule de police et un policier, sans précision sur les circonstances de ce décès. Le gouvernement qui dénonce des actes de violences et de vandalisme. Dans un communiqué le ministère de l’Intérieur accuse la foule surexcitée « d’avoir attaqué les force de l’ordre, d’avoir saccagé, détruit, pillé et brûlé de nombreux biens ».

Samedi c’est en périphérie, dans la banlieue de Balbala, que des heurts ont repris. La capitale, elle, est quadrillée.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.