Appel à manifester au Maroc pour limiter le pouvoir du roi

A Rabat, de jeunes manifestants exprimaient leur soutien au mouvement égyptien, le 8 février 2011.
© REUTERS/Youssef Boudlal

Les Marocains sont appelés à manifester pacifiquement ce dimanche pour demander au roi Mohammed VI de transférer une partie de ses prérogatives à un gouvernement élu et d'accroître l'indépendance du système judiciaire. L'appel a été lancé par le «Mouvement jeunesse marocaine du 20 février pour un changement démocratique» notamment via le réseau social Facebook.

Les manifestations se multiplient dans le monde arabe et s’apprêtent à toucher le Maroc, jusque-là épargné par la vague de contestation. Ce dimanche, des manifestations sont prévues dans plusieurs villes du royaume chérifien à l’appel du Mouvement pour le changement du 20 Février.

Nous considérons, comme les jeunes aussi, que la Constitution marocaine actuelle est un vrai blocage à l'État de droit.

Khadija Ryadi, présidente de l'Association marocaine des droits humains (AMDH)
20-02-2011

Pour aller plus loin

Les organisateurs du mouvement qui prônent « des actions militantes et pacifiques » ont réuni sur Facebook plus de 19 000 adhésions à ce rassemblement dont l’objectif est de « rétablir la dignité du peuple marocain ». Parmi leurs principales demandes des réformes démocratiques et constitutionnelles ainsi que la dissolution la dissolution du Parlement.

Si les récentes révolutions tunisienne et égyptienne ont remis en haut de l'agenda politique la réforme de la Constitution, les initiateurs du Mouvement du 20 février revendiquent également de meilleures conditions de vie, à l’exemple des protestataires égyptiens et tunisiens. Comme eux, ils dénoncent aussi le clientélisme, la corruption et l’opacité qui sévissent dans le pays.

C'est un vent de changement qui souffle sur le monde arabe et nous voulons aussi en profiter.

Marouane, un manifestant qui participera au mouvement à Rabat
20-02-2011

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.