Au Maroc, les manifestants réclament de profondes réformes

A Casablanca, une banderole proclame: «Non à l'argent et au pouvoir en même temps». 20 février 2011
© Reuters/Macao

Ils étaient plusieurs milliers à participer dimanche 20 février 2011 à des manifestations dans plusieurs villes du pays dont notamment à Rabat et Casablanca, pour demander un gouvernement élu aux pouvoirs élargis. Les défilés étaient largement pacifiques mais des incidents se sont produits au moment de la dispersion des manifestations dans deux villes, à Marrakech (au sud) et à Larache (au nord). Dans les deux cas, des groupes de personnes étrangères à la manifestation ont notamment attaqué et pillé des magasins. La police n'est pas intervenue.

Ils étaient au moins cinq mille à Rabat et pas loin d’être autant à Casablanca, un peu plus d’un millier dans le sud à Marrakech. Des milliers de manifestants sont donc descendus dans la rue ce dimanche pour demander un changement radical, non pas la fin de la monarchie et la chute du roi, mais des réformes profondes, notamment celle de la Constitution.

Pour aller plus loin

Beaucoup de Marocains rêvent d’une monarchie parlementaire de type espagnol et comptent bien profiter du vent de liberté qui souffle sur le monde arabe pour le dire. Pour eux, limiter les pouvoirs du roi permettrait d’avoir une véritable indépendance de la justice, mais aussi de la presse et de l’économie car beaucoup critiquent aussi la mainmise d’une partie de l’élite sur les ressources du pays et la corruption qui se généralise alors que 90% de la population a du mal à boucler ses fins de mois.

Ce dimanche, ils étaient moins de 10 000 à manifester dans chaque ville, mais les organisateurs assurent que le mur de la peur a été brisé et que ce n’est que le début de la mobilisation.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.