Mali : bousculade meurtrière au stade de Bamako


©

Au moins trente-six personnes ont été tuées au soir du lundi 21 février 2011, lors d’une bousculade dans le stade omnisports Modibo Keita de Bamako. Les Maliens étaient réunis pour assister au prêche de l’imam Ousmane Madani Haïdara. Le stade, d'une capacité de 25.000 places était plein à craquer lorsque la bousculade s'est produite. L'origine de la bousculade reste à déterminer.  

Comme à chaque prêche de l’imam Ousmane Madani Haïdara, il y a beaucoup de monde au stade Modibo Keita de Bamako. Certains tentent en vain de toucher le prêcheur comme un porte-bonheur. Un peu plus loin devant l’une des portes de sortie du stade, plus précisément la porte qui donne directement à l'est sur le quartier Médinatoura, un mouvement de panique, à l'origine toujours inexpliquée, s'empare de la foule.

Avec la bousculade, c’est le sauve qui peut. Physiquement plus faibles, de très nombreuses femmes tombent piétinées et ne pourront se relever. La porte de sortie devient trop étroite pour la foule qui se presse. Au total, d’après les informations de RFI, le bilan provisoire est de trente-six morts dont vingt-neuf femmes et jeunes filles. On compte également soixante-quatorze blessés.

Dans la nuit de lundi 21 à mardi 22 février, plusieurs membres du gouvernement malien se sont succédés à leur chevet.

L’an dernier, à Tombouctou, à l’occasion de la fête du Maouloud, une bousculade à côté d’une mosquée avait déjà fait treize morts.